Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 juin 2010 1 21 /06 /juin /2010 10:55
    

            Depuis le temps que je suis fidèle à mes soaps d’Outre-Manche (et, aussi, à tout ce qui gravite autour d’eux en complément de programme : les mystères de Tom Lindley qui étirent lentement les énigmes d’Elizabeth George,la série des « silent witness », autrement dit de ces cas en général déjà (mal) réglés dont une observation méticuleuse et inspirée vient à bout, par l’utilisation d’un « témoin muet » qu’une première investigation avait négligée, les feuilletons tirés de Dickens ou s’inspirant de lui, avec mendiants, enfants trouvés, misère crasseuse,  négriers d’adolescents au rictus hideux et aussi sales que leurs victimes, bref qualité non garantie mais variétés de langues et de sonorités de voix) – depuis tout ce temps,  donc, je me suis constitué un petit répertoire de comédiens   anglais dont je connais parfaitement les visages à défaut de toujours savoir leurs noms. A plusieurs années de distance, je m’amuse à retrouver dans un docteur si plein de bon sens le sale petit violeur d’un feuilleton plus ancien, dans un commissaire de Police la fille-mère qui avait dû quitter son quartier de l’Est londonien, dans un sadique à répétition le tragédien qui à cause de son métier avait tant de mal à se faire accepter dans une famille honorable…et je pourrais multiplier les exemples. Les acteurs hindous ou pakistanais sont champions dans cette polyutilisation : c’est fou ce que les changent un collier de barbe bien soigné ou un crâne rasé. Ce qui m’amuse le plus c’est d’ailleurs qu’en principe la fonction ne change guère, sauf cas précités. Un toubib sera toujours un toubib, un  homme d’affaires un homme d’affaires, un haut fonctionnaire un ministre ou assimilé, une femme fatale une dangereuse voisine etc. Et cela se comprend : les physiques sont parlants, du moins le sont-ils dans le domaine des comédiens dont le visage est constamment sollicité par la caméra. Une petite question – annexe ? Retrouver par-delà les années les acteurs homos toujours homos même s’il n’y en a aucune nécessité, père de famille homo, grand frère homo, businessman homo, paramedic homo… Je dois dire que ça m’interpelle, comme on dit faute de savoir analyser son étonnement.

                                                                                             Lucette DESVIGNES.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens