Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 octobre 2009 3 21 /10 /octobre /2009 10:33
     Je reviens sur ce que je vous ai dit hier - non pour l'annuler, mais bien pour insister sur tout ce que cela nous ouvre comme possibilités à venir. C'est vrai que j'ai en mémoire des tonnes de textes, en vers pour la plupart parce que c'est si facile de se les rappeler quand le rythme des alexandrins vous berce et vous entraîne, mais parfois aussi en prose. Ce n'est finalement qu'une affaire d'entraînement, et le psittacisme qui régnait sans concurrence dans les systèmes éducatifs de mon enfance m'y a entraînée dans le moindre problème (et surtout qu'on ne vienne pas me dire que c'était une hérésie que de farcir la mémoire des chères têtes blondes de tournures et vocables  insolites dont elles n'auraient plus l'usage par la suite, car je mords! Aussi méchamment que si vous veniez me vanter à cor et à cri la méthode globale pour apprendre à lire - gggrrrrr!). N'est-ce pas un bonheur que d'entendre une petite voix fraîche déclamer  "... mais plutôt qu'elle considère / Que je me vas désaltérant dans le courant / Plus de vingt pas au-dessous d'elle/ Et que par conséquent, en aucune façon, / Je ne puis troubler sa boisson"? N'est-c e pas un modèle d'argumentation courtoise? Et ce "Je le veux prouver tout à l'heure" qui accompagne le triomphe de la raison du plus fort, n'est-il pas merveilleusement vieille France? Il est vrai, me direz-vous, que je me bats sans cesse du côté des minorités en danger : le latin et le grec, l'orthographe et la grammaire, la pratique épistolaire, les droits d'auteur pour les écrivains (vous pouvez remarquer que tout ce qui se dit et se fait en termes de droits d'auteur ne concerne que les chanteurs, paroliers, scénaristes : les travailleurs de la plume ou du clavier sont bel et bien tenus à l'écart de ces tentatives de protection) - bref, tout ce qui a besoin d'être signalé défendu soutenu par tous les moyens. La voix des hommes sans voix, disait-on autrefois autour de l'abbé Pierre. Ceux que le monde oublie peu à peu, dit-on ailleurs. Les mères célibataires et les orphelins, les femmes battues et les enfants martyrs...Et les Gazaouites, donc, et les Palestiniens des colonies honteusement éhontées dont on vole les récoltes de dattes pour venir effrontément les présenter à nos yeux comme "le délice des dattes d'Israël" - là aussi j'ai de grandes listes, qu'il faudrait non point d'ailleurs déclamer mais bien vociférer pour mieux attirer l'attention. Allons bon, j'avais commencé dans la poésie, voilà que je termine dans le militantisme passionné...Mais c'est très bien : vous êtes ainsi informés qu'il y aura de tout dans les jours à venir sur nos ondes complices, mes belins-belines. De la poésie - et de la dénonce, de la bagarre, de la dent dure. Comme je vous le dis! A demain, donc, prévenez vos minets qu'ils doivent écouter mieux que jamais.

                                                                                                         Lucette DESVIGNES.
Partager cet article
Repost0

commentaires

I
Here i will discuss another solution 5-star creating rubric by using complimenting paper prints.
Répondre

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens