Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 juillet 2013 5 05 /07 /juillet /2013 10:29

 

 

         De Gustibus non disputandum est….C’est l’exemple grâce auquel on nous faisait méditer (ou pour certains et certaines transpirer) sur le sens et l’emploi de l’adjectif verbal latin et du gérondif traduisant notre maladroite combinaison gauloise de l’obligation et du futur : «  il ne faut pas discuter des goûts »… J’évoque l’expression parce que j’ai lu hier  - un nouveau Télérama peut-être, ça ne m’étonnerait pas – des louanges dithyrambiques sur ce Lars von Trier dont je m’étais permis de relever les incongruités et les boursouflures sans traduire le moins du monde qu’elles me convenaient, qu’elles suscitaient en moi la moindre jouissance esthétique ou cérébrale. Comme quoi vous voyez, mes belins-belines, de même qu’il y a des tempéraments bien distincts (des sportifs, des pêcheurs, des gastronomes, des randonneurs, des artistes) il y a aussi des catégories de goûts et d’appréciations qui dresseraient volontiers les gens les uns contre les autres (et pour l’instant je ne parle que des goûts). Je n’irai pas jusqu’à dire que ces altercations, prises de bec voire échauffourées  (du genre bataille d’Hernani) sont risibles et inutiles, dès lors qu’elles témoignent d’une activité de jugement esthétique, de choix relevant d’autre chose que de la matière. Mais je souligne tout de même la sagesse de la réserve, de l’abstention, de la prudence en matière de déclaration. Naturellement, si vous vous rappelez mes jugements sévères sur le dernier film de Terrence Malik, vous allez dire que je prêche pour mon saint, qui est brouillé avec le mysticisme. C’est pourtant plutôt cette utilisation abusive et pédante du cosmique qui me fait grincer des dents.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens