Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 janvier 2013 1 07 /01 /janvier /2013 09:34

            Dans l’intention d’être scrupuleusement honnête et objective, je m’étais tracé mentalement des colonnes d’évaluation à partir du texte : je vais les suivre pour vous, mes belins-belines – mais peut-être allez-vous vous ennuyer comme le rat mort de ce passage au crible… Je pense que le fait d’écrire en feuilleton, non seulement ouvert aux suggestions des lecteurs (c’était la mode : Walter Scott dans Ivanhoe a bien dû transformer la mort de Front-de-Bœuf en coma profond dont il le fait émerger au moment voulu parce que les lecteurs n’acceptaient pas d’être privés de leur Normand favori), mais encore offrant mille occasions de tirer à la ligne, a fait le plus grand tort à Dickens pour la construction romanesque. L’histoire de Bleak House (la maison morne, la maison sinistre, la maison glaciale) est racontée par le journal d’Esther qui double ou complète l’auteur, lequel dans ses descriptions, réflexions et considérations morales sur la campagne anglaise, la vie citadine et ses injustices, le monde des tribunaux et ses horreurs, recrée certes une atmosphère d’époque digne de foi. Mais cette histoire toute simple de faute commise par une lady et d’enfant abandonnée  qui trouve à Bleak House le bonheur et l’épanouissement est diluée par des excroissances du récit (si dilution et excroissances peuvent s’accommoder les unes des autres, mais j’en doute fort) : en fait, chacune pourrait constituer une occasion de peinture sociale indépendante, à tel point qu’on voit mal la nécessité d’un rattachement au tronc principal  pour ces portraits de particuliers ou de familles bizarres, souvent extravagants voire invraisemblables et dont les interminables discours n’ont jamais rien de naturel. Cela fait du mal à la vérité humaine, croyez-moi, de distribuer l’angélisme et la sagesse béate d’un côté, en agitant de l’autre des marionnettes auxquelles personne ne peut ajouter foi.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens