Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 août 2011 2 23 /08 /août /2011 09:02

        Cette affaire DSK, elle m'obsède finalement beaucoup plus que je ne l'avais d'abord pensé. Non que j'aie peur pour le pauvre suspect que justice ne lui soit pas bien rendue, qu'on ne le condamne indûment,  qu'on ne lui soustraie beaucoup d'argent, bref qu'on ne lui ruine sa vie : je lui souhaite férocement au contraire d'être condamné dans ses oeuvres et dans ses biens, la condamnation dans sa réputation allant de pair avec le reste et devant, à mon avis, être jusqu'au bout attachée à son nom. Pour moi dès le départ l'affaire est claire, évidente, confirmée par les confidences des proches - mais justement,  je me demande avec angoisse ce qui va ressortir de tous ces palabres et effets de manches anticipés. Je ne peux oublier qu'aux yeux de l'Amérique c'est le Français qui est jugé - et avant même la décision des tribunaux le jugement du peuple a été établi et proclamé, et c'est le mien, et je ne peux le critiquer...Oui, c'est le mâle français qu'on juge, c'est une confirmation éclatante de sa réputation outre-Atlantique qu'on trouve dans le cas DSK (quand il y a bien longtemps j'ai dû passer six mois dans une famille canadienne qui m'avait réclamée, on a prédit à la maîtresse de maison que j'allais détruire son mariage avec la lingerie noire qu'on m'inventait de toutes pièces) - le préjugé anglo-saxon envers notre conduite sentimentale ou sexuelle est sans appel.Quand nous voyons  cet ours lubrique avec son regard pervers, nous pouvons nous dire, penauds et humiliés, que c'est nous qui sommes jugés par les regards étrangers. Ce regard, on nous l'attribue volontiers  "nationalement", c'est nous qui avons violé, c'est nous qui avons menti et continuons à mentir honteusement, c'est nous qui allons nous en tirer sans trop de bobo tandis que la femme de chambre peuhle sera publiquement traitée de marie-couche-toi-là sans discussion possible. Que ces gens responsables - avocats, juges, procureurs - puissent se déjuger de la sorte me rend malade : dès qu'ils ont une affaire en mains, ne l'examinent-ils donc qu'en fonction  de ce qu'elle va pouvoir rapporter ou coûter  à leur avancement dans la carrière? Cela vous donne - à moi en tout cas - des envies de kalachnikof, à posséder et à utiliser.

Partager cet article
Repost0

commentaires

S
<br /> Pan sur le bec, comme on dit dans mon journal favori.<br /> Voilà que je me suis aussi pris les pieds dans le tapis.<br /> Il n'y a pas de "s" à kalachnikov.<br /> "извините" excusez moi<br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> De la part du "Tovaritch" Saint-Cyr: Kalaschnikov au lieu de kalaschnikof (v qui se prononce f d'où le piège)<br /> Mes amitiés franco-russes en sont restées au stade du dessert.<br /> Un entremêt Francorusse au dessert, c'est un régal que l'on sert !<br /> Amitiés<br /> Saint-Cyr<br /> <br /> <br />
Répondre

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens