Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 décembre 2011 1 19 /12 /décembre /2011 11:45

 

 

            Elle arrive, elle est arrivée ! On nous l’annonçait depuis quelques jours sur les sommets, mais plus bas nous avions du vent soufflant en tempête, donc de quoi penser à tout autre chose. Eh bien la voilà. Même pas jolie à voir : elle fond tout de suite, elle ne colore rien, elle mouille désagréablement le nez ou les joues si on lève vers elle un visage de petite fille, elle ne se donne même pas le temps de caresser la peau en douceur ni de ravir l’œil par la magie admirablement régulière de ses cristaux (cette féerie superbe, assez rare en fin de compte, qui varie à l’infini les modèles, émerveille par la splendeur des dessins, dure complaisamment quelques secondes sur la main, sachant bien qu’elle va mourir mais partageant avec orgueil sa beauté éphémère). Ce n’est qu’un début, naturellement, et les amateurs de glisse se réjouissent avec bruit, ainsi que les hôteliers de haute montagne. Les sociologues expliquent gravement qu’elle crée un lien intergénérationnel bienvenu – et je veux bien le croire : je partageais une fois la lecture et les commentaires sur un de mes contes de Noël où j’évoquais une mémé en pantoufles avec chignon et chat sur les genoux, pour m’entendre dire que « les mamies d’aujourd’hui elles faisaient du ski avec leur famille », dont acte). Donc tout le monde est heureux, s’habille de gros vêtements chics, planifie son séjour alpin en combinant sport et mondanités, accepte avec délices de faire la queue s’il s’agit d’un remonte-pente et fait la fête le soir sous les serpentins avec chapeaux rigolos et langues de belle-mère si spirituelles. Ce n’est qu’un début, certes : le temps des vacances d’hiver, mais aussi  la perspective de tous les week-ends et week-ends prolongés, jusqu’au printemps si on sait bien s’organiser. Incroyable symbole de joie, de réjouissance,  de décrassage physique, de jeunesse qu’on fait durer un max… Pour les autres aussi – les SDF, les traîne-lattes, les expulsés, les sans abri, les familles sans le sou, les chômeurs, les chiens perdus, les chats abandonnés, les oiseaux affamés – oui, pour tous ceux-là aussi ce n’est que le début.

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens