Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 janvier 2010 1 18 /01 /janvier /2010 17:08

     Avoir un ordi et être contrainte par les caprices dudit à se remettre à écrire au bic et bloc comme au Moyen Age, avouez que ça fait râler. C'est ce qui se passe pour moi, au moment où, le devoir commandant, je m'apprêtais à vous bloguer de belles choses sur l'emphase. N'ayez crainte, l'emphase restera notre thème du jour confié à Over-blog dans toutes ses hypostases dès que le Web sera de nouveau à ma portée. Le fameux ton du "Qui c'est qui commande ici?" que je peux de temps à autre imposer à mes chats n'a pas cours entre l'ordi et moi pauvrette : l'ordi ne dit rien, il a même l'air bien docile (au point de me faire croire que si ça ne marche pas c'est ma faute et non la sienne) mais en fait c'est lui qui commande, avec toute la clique complice qui se cache derrière la toile. Que suis-je en face, moi, sinon un fétu sans poids ni volonté, balayé emporté perdu sur les ailes de la tornade électronique? Je vous avais annoncé de l'emphase, mais non pour la pratiquer moi-même : pardonnez-moi de m'être ainsi laissé emporter comme ce pauvre François-René s'offrait aux orages désirés (lui n'attendait que ça; mais moi je n'aime pas le vent : première amorce de comparaison entre Chateaubriand et moi; il y aurait d'autres points à traiter, ce sera pour une autre fois si vous le voulez bien). L'emphase, je la trouve dans les catalogues, qui distribuent si allègrement les superlatifs et associés : superbe, splendide, somptueux, merveilleux, adorable (quand ils disent adorable, c'est qu'on arrive vraiment au niveau du vingt-cinquième dessous : chat-thermomètre, chat-bloque-porte, chat-couette, chat-paillasson, chat-cruche... avec cette révoltante manie d'associer les minets à ces oeuvres d'art). Je crois avoir trouvé le pompon dans la descritption, incitative ô combien! d'un simple plateau de bois offert en prime - exécuté

sur le modèle de tous les plateaux de bois, donc sans la moindre possibilité d'emphase. Eh!bien ce plateau était "d'une parfaite distinction," d'une "sobre élégance maîtrisée", c'était le "summum du goûit" et il ne déparerait aucunement le raffinement de votre salon au moment du thé. J'ai l'habitude d'en lire de savoureuses (non seulement dans les catalogues d'ailleurs : il en pleut de manière surprenante  dans les romans primé ou vendus à la benne). Mais le chic de ce petit plateau m'a quand même laissée sans voix. A demain, je vais soigner mes cordes vocales pour reprendre mes propos sans ambages.

 

                                                                                        Lucette DESVIGNES.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Y
Currently have college students submit your grammatical construction meant for comparing.
Répondre