Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 janvier 2010 3 13 /01 /janvier /2010 10:50

 

     Oui, je sais bien, je vous ai promis de la dégustation de mots savoureux. Bien d'accord! mais laissez-moi tout de même le temps de me retourner. J'ai des tas de choses dans ma tête, et c'est sûr qu'il y a vous, mes belins-belines, mais vous n'êtes pas tout seuls : c'est déjà bien beau que je vous compte dans mes priorités, ne vous plaignez pas,  ce n'est pas le cas de tout le monde. Alors... Pour aujourd'hui, laissez-moi me concentrer sur le dernier épisode de mon soap favori, ces Eastenders du quartier d'Albert Square, avec ces maisons aux logements tous semblables par la disposition et, presque, la décoration passe-partout. Ne criez pas à l'égoïsme : si je vous en parle, c'est bien que j'espère en tirer quelque enseignement  pour vous, car le fameux intérêt dramatique déjà mentionné et analysé s'illustre ici de manière spéciale. Imaginez un corps d'homme gisant sur le plancher du pub dédié à la vieille reine Victoria,   ce pub objet de toutes les convoitises depuis toujours mais de convoitises évidentes depuis quelques semaines. A côté du corps recroquevillé et bien mort (past redemption, même : c'était un drôle de salaud, ce bonhomme), le buste de ladite  reine, en bronze peut-être, un peu cabossé   sur le côté et orné de cheveux et de sang (les deux choses adventices : au départ le buste ne comportait aucune de ces additions). S'il n'y avait que ça, ce serait simple. Mais: 1) le mari de la jeune femme enceinte qui dans les larmes révèle qu'elle a été violée par le corps quand il était en vie porte à la main droite d'étranges marques sanglantes mal nettoyées - 2) la prostituée du coin, intrigante et bouffant à tous les râteliers, qui a été virée du pub dont le corps encore en vie avait pris possesssion avec fracas, a juré de se venger; elle a même lacéré un portrait du corps en train de sourire et manipulé avec fureur un poignard servant benoîtement à ouvrir le courrier - 3) la nièce du corps quand il était en vie lui reprochait d'avoir poussé sa fille au suicide (qu'est-ce qu'il avait bien pu lui faire quand il était encore en vie?) et, tout fraîchement, l'accuse d'avoir déclenché une fausse couche en la cognant contre le b ar - 4) le neveu un peu simplet, dont on exalte le rattachement à la famille quand on a besoin  de lui (par exemple pour faire partir un essaim d'abeilles logé sour le toit) mais qu'on tient à l'écart de tous les bonheurs familiaux quand il y en a, accumule  des rancunes et des humiliations qui atteignent un plafond depuis quelques jours -  5) une espèce d'escroc bon à tout bon à rien, qui avait pris le pub en gage au cours d'une opération compliquée et avait dû tout restituer l'avant-veille du meurtre, a mis  sens dessus dessous l'appartement du corps en éparpillant les papiers pour rechercher un CD le compromettant - 6) une autre nièce du c orps défunt, égarée sur des voies tortueuses après un long séjour en prison et lui attribuant la responsabilité de la ruine de la famille, se cache derrière les haies de la place avec d'étranges regards, elle qui avait promis à sa mère éplorée de tout remettre en place... Comment voulez-vous qu'on lâche pareil scénario? De ma vie je n'ai encore vu tant de coupables possibles à la fois... Si ça n'est pas du suspense, ça,... ("Mais alors qu'est-ce que c'est?" avec la voix tendre des frères Jacques chantant le p'tit bout de la queue du chat). N'oubliez pas ce schéma, vous aurez besoin de vous y reporter quand je vous tiendrai au courant du déroulement des choses. Inutile d'en parler à vos chats, ils sont si facilement impressionnables! A demain!
                                                                                                                               Lucette DESVIGNES.
Partager cet article
Repost0

commentaires

L
The introduction must be organized from the global to the particular point of view, guiding the readers to your objectives when writing this paper.
Répondre

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens