Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 août 2012 6 18 /08 /août /2012 11:09

            Je n’ai pas oublié l’amertume et la déception d’un de mes vieux profs qui constatait dans ses dernières années qu’elle avait toujours « entretenu » son piano pour pouvoir, au moment de la retraite, passer sa journée à jouer Bach et Beethoven, et qu’au moment où elle devrait pouvoir satisfaire sa passion sans retenue elle avait de l’arthrose dans les doigts et devait renoncer à ce projet pourtant bien raisonnable. Je crois – pas beaucoup d’optimisme ce matin – que c’est là  ce qui est programmé pour toutes choses terrestres. Mon jardin par exemple est l’objet de tous mes soins ; on plante, on sème, on arrose, on désherbe, on taille, on organise dans l’espoir qu’après beaucoup d’efforts il pourra présenter un visage agréable, qu’au moins pendant quelques semaines on pourra le contempler sans peine, juste pour le plaisir et parce qu’auparavant on aura fait tout le nécessaire. Las ! (il faut prononcer ça avec le ton désenchanté de Ronsard) Las… Je ne vois pas la différence avec une friche qui se situe un peu plus loin, dans mon voisinage… Les rosiers qui devraient pousser tout seuls une fois bien démarrés ont décidé d’être malingres, chétifs, avaricieux – juste une pauvre rose ici ou là, au bout de rameaux  étiques dont les feuilles sont presque toutes tombées (et ma foi, comme celles qui restent sont jaunes et pleines de taches sombres, il vaut peut-être mieux tout compte fait qu’il n’en reste presque plus). Et c’est la règle générale : pas un rosier qui échappe à cette espèce d’agonie dont je ne suis pas sûre qu’ils se remettront les uns et les autres. Les phlox, eux, agonisent carrément, le bas des tiges devenu  squelettique, les panicules desséchés sur place, alors qu’il y a si peu encore ils formaient des touffes épanouies, abondantes, généreuses…Cela m’étonnerait que le jardin reprît belle figure, de sa propre initiative, d’ici à la Toussaint…  Et certes, le lilas de Californie n’attendait que la canicule pour donner son maximum, mais il aurait tort de croire que cela pût compenser…

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens