Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 juillet 2013 1 22 /07 /juillet /2013 09:15

 

         Je vous ai fait part samedi, en termes courtois, de l’incrédulité que mon rationalisme (non nommé d’ailleurs) faisait naître en moi lorsque, tout ému après des mois de dur labeur, un savant paléologue nous présentait les deux visages – une « bella donna », un Latin de type garanti – qu’il avait modelés à partir de deux crânes en bon état, en se basant sur des principes de mesures, de proportions, de rapports qui lui paraissaient infaillibles. J’aime carrément mieux ces savants-là que ceux qui tripotent le nucléaire, je vous l’avoue. Mais tout de même ne s’agit-il pas là d’une naïveté inattendue chez un scientifique ? C’est la méthode qui me laisse pantoise, et le docu d’hier sur Arte n’a fait que renforcer mon scepticisme, lui qui proposait le même genre de traitement (càd la recréation vivante, colorée, animée) des sauriens du trias qui n’ont laissé… que des empreintes de pas ! Au départ, ne pas savoir s’il s’agit de bipèdes ou de quadrupèdes  se tenant debout, s’ils ont des écailles ou des plumes, s’ils nagent ou s’ils volent : ça fait peu solide pour s’embarquer dans l’aventure. Mais nos savants à qui mieux mieux s’aident internationalement dans le même enthousiasme de reconstitution. On choisit ( ?) comme modèle le varan ou l’iguane, puis on évoque l’émeu (qui a des ailes et ne s’en sert pas) dès que se pose la question des plumes. Peu à peu ils y croient ! et tous ! Jusqu’à comparer son cri à celui du corbeau, jusqu’à prendre aux écailles de l’iguane sa couleur verte et sa façon de marcher… Sommet : on confie à deux graphistes le soin de reconstituer un milieu convenant à ces sauriens pour les encadrer de manière logique (le modèle de lieu étant pris aux alentours de Dubaï, ce qui est parfaitement absurde). Les graphistes nous reconstituent donc une petite scène d’avant le déluge, avec grands et petits sauriens qui se dandinent, marchant chacun selon son rythme en tenant sa queue comme il le peut… Mes belins-belines, on devrait nous mettre ça dans les programmes comiques remboursés par la Sécu !

Partager cet article
Repost0

commentaires