Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 juin 2010 2 22 /06 /juin /2010 10:43
   On nous 'l'avait annoncé avec des tremblements d'émotion dans la voix, presque des bafouillements : on allait en avoir pour un mois (plaisir ou souffrance : c'était à chacun de remplir la case y afférant), et naturellement chacun devinait que pendant ledit mois ce serait à la gloire du sport français : ne nous dites pas qu'avec deux ou trois matches où nous serions les phares, il n'y aurait pas tous les jours des rallonges de commentaires ou d'intérêt sur nos performances nationales, même quand l'ordre du jour aurait comporté des affrontements d'équipes plus modestes dont il eût précisément été utile de parler en long et en large. Il n'y avait qu'à voir la convocation générale, presque la mobilisation de la nation entière : seraient appelés jour après jour pour des commentaires-débats non seulement des gens à compétence sportive déterminée, des entraîneurs, des reporters sportifs, des anciens joueurs etc., mais encore un échantillonnage complet des forces vives du pays. Des écrivains (et pas seulement des écrivains sportifs), des hommes politiques (il faut bien qu'ils aient l'air de se passionner pour le sport, sans ça leur cote baisserait aux prochaines élections), des ministres (il faut bien qu'ils se passent le temps comme ils peuvent), des comédiens (les malheureux n'ayant guère que cette étroite petite fenêtre pour faire parler d'eux dans ce monde ravagé par les tourments du sport). On a oublié les musiciens, mais il y avait sans doute quelques chanteurs prévus, à défaut de vrais défenseurs de la musique. Bref, tout était réglé comme le papier d'une partition, on voyait déjà se dérouler ce beau programme (une heure par jour à l'exclusion des retransmissions des matches et sans compter les reprises entières ou partielles) - mêlant les couleurs et les capacités - circenses, quoi, circenses! On croyait qu'on allait compter des buts, eh!bien on a compté les projectiles (même seulement oraux, même non encore officiellement archivés, ça fait mal, surtout qu'on vous les répète à grand renfort de première page, en grosses lettres : c'est le truc des médias, une fois qu'on vous a montré en grosses lettres du papier imprimé vous ne pouvez plus qu'y croire dur comme fer). Et du coup des ministres sont venus, des journalistes étrangers, des éberlués, des offensés, des humiliés, des porteurs de drapeaux et de cocardes. On ne pensait peut-être pas que cela se passerait de la sorte, mais finalement on en a eu pour son argent - moi en tout cas. Pas vous?
                                                                                                                           Lucette DESVIGNES.
P.S. Blog N°466 (les médias etc.) , ligne 1 : je vous l'ait - Lire : je vous l'ai (pan sur le bec!).
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens