Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 octobre 2012 1 08 /10 /octobre /2012 09:34

 

 

            Pour bien faire, mes belins-belines, je devrais m’arracher les poils de barbe, me couvrir la tête de cendre, reconnaître avouer publier haut et fort que je suis une indigne. Bon : c’est fait, à part les poils de barbe et la cendre sur l’occiput (parler de cendre me rappelle toujours mon étonnement à voir, le matin des Cendres,  la nièce de ma logeuse arrivant de  Notre-Dame avec sa croix de cendres sur le front et ma délicate sollicitude à lui signaler  qu’elle avait quelque chose sur le visage qu’il lui faudrait rapidement essuyer – un vent de fraîcheur avait couru alors entre nous, mon ignorance crasse des mœurs pratiquées dans les bonnes maisons ne pouvant plus être dissimulée).Car j’ai été indigne samedi, je le reconnais avec chagrin,  moi qui vous aime tant et recherche avec tant de ferveur les occasions d’entrer en contact avec vous…Mais que voulez-vous ! Un cas de force majeure c’est un  cas de force majeure ! Même en prévoyant le réveil – et même,  croyez-moi, le lever – à des heures pas possibles pour des êtres normaux comme moi, même après avoir fait de l’heure de réservation de mon taxi un butoir absolument contraignant, je n’ai pas eu le temps de m’adresser à vous, comme je le fais du haut de ma chaire jour après jour sauf le dimanche. C’est que, mes belins-belines, qu’on vienne me chercher ^pour la gare à 8h30 en prévision d’un long week-end loin de vous, cela me cause un stress ridicule et paralysant : j’ai dû choisir entre m’adresser à vous ou, comme disait Brassens, donner la gougoutte à mon chat – vous devinez qui a gagné.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens