Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 octobre 2009 1 19 /10 /octobre /2009 11:00
     Désolée, mes belins-belines, mais je ne vous parlerai pas de théâtre aujourd'hui, malgré un titre comme d'habitude affriolant (si vous pensez le contraire, téléphonez-moi SVP, que nous arrangions ça à l'amiable). J'ai en effet les yeux (et l'esprit?) tout pleins des textes 'd'un Match récent dont mes séances de coiffure hebdomadaires me fournissent l'approvisionnement. Ces grands personnages, tout de même! A tu et à toi avec les présidents, les décideurs du monde, tenant tête aux rebelles qui se nous préparent leur bombinette nucléaire en catimini (mais heureusement on les a pris de vitesse : on sait maintenant qu'ils travaillent en ce sens, ça va permettre à l'ONU de proclamer certains pays indésirables, ça au moins c'est utile, à peu près autant que du temps de Boutros Boutros quand il  faisait semblant de se mettre en colère). L'un est le manager en chef du pèze international, un autre s'occupe de la productivité globalisée, un troisième prépare les rencontres internationales (je suis sûre qu'il s'occupe d'abord de réserver les hôtels et d'arranger les menus), ça se rencontre ça papote ça se congratule ça se torpille dans le dos ça chante en choeur au dessert après boire, bref ça connaît et pratique les mondanités suprêmes entre Waldorf et vols planétaires dans un sens puis dans l'autre. Oh on est bien défendu et les vaches sont bien gardées. De leur petite villa de Washington D.C. les uns contemplent le monde avec sérénité par-dessus les pardons magnanimes des offenses au tissu conjugal, on nous précise qu'ils aiment surtout leur burger. De son bureau ovale le grand Président (c'est vrai qu'il est autrement plus grand que le nôtre) cherche des plans de relance des firmes en rade et de secours aux malheureux d'un peu partout, sa First Lady s'occupe de son côté, quand elle retrouve Carla elles s'occupent ensemble, notre Première Dame à nous (elle chante, vous savez? elle n'a pas de voix mais elle chante) retrouve par-ci par-là les membres de la famille précédente, c'est aussi une première pour elle de passer par-dessus les intrigues d'avant son propre avènement, on l'a même prévue au programme puisqu'elle doit lire un petit texte à l'ONU, le mari sera là pour voir si elle aura su mettre le ton,  oh ça travaille ça travaille, tout ça. Ils sont même arrivés à se mettre d'accord sur la régularité des G11, contents comme tout qu'ils sont de penser qu'ils vont se revoir bientôt, réceptions, visites, dîners chic, marivaudages divers - c'est vrai que ça vous requinque le moral quand vous voyez comme ils sont heureux tous ensemble, ils ont de ces sourires, de ces rires complices,les femmes louchent un peu (si peu) sur la toilette des autres, ils sont tous si fiers d'eux-mêmes et d'être là. Vrai, après avoir ingurgité tous les détails de ces aimables rencontres, je suis repartie de chez ma coiffeuse bien tranquillisée sur le sort des nations et des peuples : c'est bon de savoir que, pendant que vous pataugez dans votre choucroute personnelle ceux qui défendent notre petit drapeau voient l'avenir avec tant de gaieté.  On est content de les avoir élus, tous tant qu'ils sont.

                                                                                                   Lucette DESVIGNES.
Partager cet article
Repost0

commentaires