Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 juillet 2010 2 20 /07 /juillet /2010 11:12

Est-ce que ça ne s’appellerait pas du harcèlement, ce qu’on fait subir à ces pauvres M. et Mme Woerth ? Tout le monde s’en mêle, les tribunaux, les enquêteurs, les poseurs de micros secrets, la radio, les journalistes de côté et d’autre… Enfin quoi, cette pauvre femme, si au cours d’une entrevue suscitée par son mari qui avait le bras long (dame ! ministre du budget déjà en 2007) elle a rencontré un homme influent qui lui propose un job, pourquoi n’aurait-elle pas sauté sur la proposition ? Elle qui sentait que ça branlait dans le manche avec son ancien patron, c’était pain bénit de pouvoir changer d’emploi sans avoir à aller faire la queue à l’ANP ou chez Manpower, non ? Et un emploi bien dans ses cordes, en plus, sans besoin de délais pour être mise au courant puisqu’elle était déjà plongée jusqu’au cou dans les espèces sonnantes et trébuchantes ? (passez-moi cette image, je vous prie : la formulation en est si jolie, préféreriez-vous donc que je dise : « elle brassait déjà des milliards, elle était donc de taille à pouvoir en brasser des cent, des mille fois davantage » ?). Surtout avec des avantages directs sous le manteau, oh ! moi j’aurais sauté dessus à pieds joints si on m’avait proposé le job. Mais naturellement c’était une fleur qu’on lui faisait là, et elle en était bien consciente, aussi ne savait-elle pas quoi faire pour témoigner sa reconnaissance,  elle, pauvre petite chose sans pouvoir (elle aurait pu essayer de payer en nature mais dans la finance ça n’est pas une valeur qui a cours, non, restons-en à la finance – eh bien mon mari a du pouvoir, lui : si ses contrôleurs vous fichaient la paix pendant quelques années, est-ce que ça ne serait pas un bon moyen de vous renvoyer l’ascenseur ? - Comment donc, ma brave dame ! Vous parlez d’or). Je ne vous garantis pas le dialogue, je n’y étais pas, mais ça ressemblerait assez à la vérité. C’était tout simple, cet arrangement, avouez-le. Et voilà qu’on les ennuie, qu’on les    soupçonne (de quoi, mais de quoi donc, dites voir un peu !). Ecrivons tous à Sarko qu’il faut faire cesser ce harcèlement ou alors on se fâche.

                                                                                         Lucette DESVIGNES.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens