Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 juin 2012 2 26 /06 /juin /2012 15:59

 

 

             

            Attendre, attendre ! C’est bien joli (je terminais là-dessus mon blog d’hier), mais en fin de compte est-ce que ce n’est pas une bonne excuse des Fabius Cunctator et associés (attention ! je parle ici des vieux Romains, comme Cincinnatus ou Mucius Scaevola , et de personne autre) de laisser passer le temps sans se mouiller en espérant que les choses vont pouvoir s’arranger toutes seules ? En tout cas, je croyais vous avoir bien persuadés, mes belins-belines, que je ne vous avais pas négligés. C’était même plutôt gentil, non ? cette idée de vous fournir trois livraisons à la fois – une manière comme une autre de vous associer à la distribution selon la date… Eh bien mon blogrank n’a pas décollé pour autant. On ne tient compte d’aucun de vos efforts ni d’aucun de vos talents dans cette administration, il faut croire ! Je me retrouve avec un score pas tout à fait aussi minable que dans les premiers temps - où j’avais même failli déclarer forfait tant c’était décourageant - mais presque ! Certes il y a deux ans l’envoi de mes billets gazouillants n’était pas au point : erratique, irrégulière, réduite en nombre, longueur et substance, la diffusion avait besoin d’un gros coup de pouce pour vous convaincre que je n’avais pas lâché le manche et la cognée. Mais cette année, hein ? cette année, où tout a été prévu dans les moindres détails ? A part sans doute les accents et les cédilles, que je n’ai pu rameuter sous ma bannière – est-ce que c’est de ces accents déserteurs que je vais devoir supporter les frasques ? Les algorithmes ont bon dos dans cette administration corrective : on les gonfle à volonté, ce qui fausse totalement le résultat – autrement dit on vous met en avant avec gravité des calculs scientifiques sans jamais vous rendre compte de leur efficacité ni même justifier de leur raison d’être. Un peu de transparence,  s’il vous plaît – et un peu de justice : c’est trop facile d’accabler le petit personnel quand on le regarde se débattre au niveau du trottoir depuis le balcon où les gros actionnaires fument des cigares gros comme le bras…

Partager cet article
Repost0

commentaires

D
Merci, chère Madame, d'être chaque jour inventive, gaie, profonde. Je déguste vos billets chaque matin avec gourmandise. Le séjour aux USA a été un vrai voyage pour moi. J'admire votre jeunesse<br /> d'esprit et votre talent d'écrivain. Merci de tout.<br /> Respectueusement.<br /> M-Hélène
Répondre