Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 octobre 2010 1 04 /10 /octobre /2010 14:50

   Je me demande avec perplexité, et même franche inquiétude, si l'incendie ravageur du pub si longtemps placé sous l'autorité de la "Queen Vic" (avec présence royale sur le comptoir sous forme de buste en bronze doré, chignon maigrichon, nez busqué, bouche amère - la vieille reine âgée, quoi, même plus capable des galipettes amoureuses qu'elle pratiquait en catimini si vaillamment sur une Côte d'Azur, la nôtre mes belins-belines!  à la réputation officiellement égrillarde et permissive) je me demande donc  si l'incendie ravageur du célèbre pub n'a pas sonné le glas de la série. Cela branlait déjà un peu dans le manche depuis quelque temps : la succession du propriétaire (ce scélérat au visage de superbe vieux beau assassiné le jour de Noël - par qui? bonne question! l'enquête est toujours en cours, même si elle somnole benoîtement) dévolue de manière surprenante à la plus dévergondée de ses filles entraînait des remaniements de style et d'activités prétendûment culturelles, lesquelles tentatives peu réussies avaient abouti à redonner finalement les clés à la tenancière de toute éternité, Peggy Mitchell la patronne... A peine le temps d'installer la banderole triomphante "Under New Management" que les flammes dévorent tout. J'en suis restée avant Genève à cette vision d'apocalypse, l'alcool explosant de tous côtés, bar cave réserves etc., sauvetages héroïques in extremis, personnages hébétés et noircis... le grand jeu, quoi! Bonne occasion pour moi de disserter sur la vis dramatica, le tragique, le pathétique dès demain, ces notions ayant sans doute besoin d'un bon coup d'époussetage, mes belins-belines...Préparez-vous!

                                                                                                               Lucette DESVIGNES.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens