Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 avril 2010 3 07 /04 /avril /2010 10:12
     Au moment même où j'écris ce titre, parce que, dans mon souci de vous, j'ai été tenaillée toute la nuit par l'angoisse de devoir terminer là mes services de diligente blogueuse, le souvenir me revient d'une soirée merveilleuse passée il y a au moins cinquante ans à Paris, au théâtre Fontaine je crois (là mon souvenir est moins net) où la scène était tenue pendant deux heures par un trio inédit avec  Henri Garcin et Monique Tarbès (que le N°3 du trio me pardonne : je ne puis le citer, non à cause de son infériorité d'acteur, mais tout simplement parce que je connaissaias déjà les noms des deux autres). Un dialogue délirant, du style (il faudrait retrouver ici pour les oreilles l'accent unique de Monique Tarbès, sa manière de traîner sur certains accents - géniale) "Moi j'aime déjà pas les racistes, alors les noirs, vous pensez!" où l'actualité était follement - oui : par trois dingues - mise à mal avec le plus grand sérieux. Je ne vous décris pas ce spectacle pour vous faire regretter, à vous qui n'avez plus grand chose de valeur à vous mettre sous la dent au rayon des humoristes, les façons anciennes de nous esbaudir, mais à cause du titre . Oui, mes belins-belines, vous l'avez échappé belle. Imaginez qu'hier soir j'avais décidé de vous planter là, non à cause de vous (je ne sais pas si vous profitez vraiment de mes enseignements, mais vous êtes bien gentils, vous ne faites pas de bruit dans le fond de la classe, si ça ne vous intéresse pas vous filez en douce, je ne m'en aperçois même pas), mais à cause de ce grand dépendeur d'andouilles d'Internet, qui m'a obligée à refaire trois fois mon texte N°421 (le chiffre à lui tout seul indiquant tout de même que j'avais déjà réussi mon coup plusieurs fois, non?). Pour une fois je ne mets pas mes insuffisances en avant : non, mon dépanneur lui-même n'a pas compris ce qui se passait. Refus de me publier, refus d'enregistrer, refus d'imprimer, refus même de prendre rang parmi la liste des publiés... Et qu'on me dise qu'avec Internet on n'est jamais sûr de rien, et que le blog c'est encore une autre paire de manches qui s'enfile sans grande facilité, celq ne me console pas. Avoir passé (et en vain, encore! ) pratiquement toute mon après-midi d'hier sur ce texte refait quatre fois (oui, c'est à la quatrième fois que tard dans la soirée tout a enfin pu s'envoler vers vous, mais je n'y comptais plus), cela faisait un peu trop pour moi. Je pensais à Josué en m'endormant : "A la septième fois les murailles tombèrent"... Ne comptez pas sur moi pour m'obstiner autant, même si je vous aime, mes belines-belines - et ça j'espère que vous le savez, depuis le temps que je vous le répète.
                                                                                                                           Lucette DESVIGNES.
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens