Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 novembre 2009 6 14 /11 /novembre /2009 10:38

L’événement du lendemain de la veille

 

Je voudrais d’entrée, mes belins-belines, corriger les erreurs de mon engin maudit qui, hier bégéyant (bou diou !j’ai failli écrire bédbégeant : où le bourrage de crâne bien organisé ne va-t-il pas se loger, tout de même !) a attribué à mon texte le N°300. Pas question ! Le N°300 c’est aujourd’hui, c’était cette avancée à pas de souris qui a fini par faire tilt. Je ne vous aurais pas conviés à célébrer avec moi un quelconque 301, vous qui avez été avec moi de toutes les autres fêtes. Rappelez-vous : la centième, la deux centième, et même la deux cent cinquantième, par impatience de n’en être que là… Champagne et petits fours, je suis sûre que vous vous rappelez. Ah bien sûr, des petits fours sans charcuterie ni poisson ni volaille, ça restreint le choix, mais que voulez-vous, on peut toujours se rattraper sur les gougères. C’est facile à engloutir, ça mange pas de pain, ça vous laisse facilement la main droite libre pour serrer les paluches (en a-t-on, en a-t-on à serrer, dirait P. – je vous donne seulement la première lettre, devinez la suite, vous aurez alors droit à une gougère supplémentaire), faut pas se priver de nourriture tout de même, ni se laisser avoir soif,  quoique le kir dans la main droite c’est plus délicat à négocier, méfiez-vous des gens qui veulent vous serrer dans leurs bras, le kir ça tache, c’est sans doute moins rouge que le PC du temps de Marchais mais c’est un beau rouge rubis tout de même, attention ! Je m’aperçois qu’au lieu de parler du champagne que je nous réserve à chaque célébration j’évoque le kir plus bourguignon, c’est la faute à tous ces vernissages auxquels je me rends, que voulez-vous ! J’y vois des gens, j’ai l’impression que je participe à une effervescence de bon aloi, j’y découvre aussi des choses intéressantes (ainsi les portraits peints par Rochette du Creusot, frappants de vérité et de sens, ou les huiles de Martinet – j’avais honte de n’avoir jamais vu auparavant ce superbe paysagisme abstrait) même si je dois m’y farcir les peintres du dimanche comme Vincenot (mais n’était-il pas aussi un écrivain du dimanche, malgré son succès si bien orchestré en haut lieu ?). Bref, ces célébrations-là quelles qu’elles soient vous mettent toujours du baume à l’âme. N°300 donc. Que dites-vous ? un pétard mouillé ? quoi ? Je vous aurais mis l’eau à la bouche pour rien ? … Très bien, je me le tiens pour dit. Informez bien vos minets que la prochaine fois je prévoirai un feu d’artifice, comme les Comédiens italiens quand ils n’avaient plus de succès et qu’ils annonçaient « un petit feû » ou «  un grand feû » pour rameuter les foules.

                                                                                               Lucette DESVIGNES.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens