Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 avril 2011 5 15 /04 /avril /2011 12:49

 

 

            Très pertinemment, et très drôlement, certains (ne suivez pas mon regard, c’est secret) réfléchissent sur la gloire et les moyens d’y parvenir. Très pertinemment, certes : quand vous voyez autour de vous des glorieux ameuter les masses au moment des signatures,  quand vous voyez les queues impressionnantes qui se forment devant leur stand dans les salons distingués, quand d’autre part vous apprenez qu’avant même la remise du livre aux mains du public des 300 mille, 400 mille exemplaires ont été tirés en prévision de la fureur du lectorat, ne me dites pas que vous ne vous posez pas des questions. Ou encore, comme il y a peu, une romancière (journaliste d’abord, naturellement) dont le premier volume est déjà remis à une douzaine de traducteurs pour parution à travers le monde et qui se défend d’avoir connu qui que ce soit d’utile dans le monde éditorial, ça aussi ça vous décoiffe. Donc, si l’on est du métier, on s’étonne, on se tâte, on se demande où est la faille personnelle qui empêche le processus de fonctionner en votre faveur également. Pas de réponse : vous vous êtes examiné sous toutes les coutures, vous n’avez rien vu sur vous d’ouvertement médiocre, en tout cas pas davantage que sur les glorieux précités (sans noms, bien sûr, mais de toute façon ils ne se reconnaîtraient pas). Mais, mes belins-belines, c’est précisément là le point essentiel ! La médiocrité ne se voit pas sur vous, alors que sur eux elle étincelle et que le bon public aime ça, ça le rassure parce que ses instincts à lui sont la médiocrité, la facilité, le peu-de-poids – oui, c’est avec ça qu’il est à son affaire, qu’il s’épanouit, qu’il en redemande. Pour un peu, vous devriez vous réjouir – toujours, s’entend, si vous êtes du métier – que seuls vous lisent (et en redemandent) les happy few qu’on peut aisément compter sur les doigts des deux mains,  mais je crois que finalement le printemps ne me réussit pas tellement.  A demain !

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens