Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 07:14

         Je viens de prendre conscience, mes belins-belines, de la variété des sujets que j’ai abordés pour vous toutes ces dernières semaines. Je m’explique. Quand j’essaie de décortiquer dans votre intérêt les raisons pour lesquelles un film ou un spectacle est de qualité (ou tout aussi bien dans quelle mesure il l’est : les résultats partiels sont très souvent pleins d’enseignements), je le désosse et le dissèque à partir de critères qui sont peu différents d’un domaine à l’autre. C’est qu’ils ont fait leurs preuves, ces critères, depuis des lunes, exactement comme ceux qu’on utilise pour les sciences, qu’on définit parce qu’elles doivent posséder un objectif propre et une méthode propre. Vous avez pu constater, au fil de nos entretiens, que de manière déroutante peut-être pour vous (mais j’espère bien que non, et que seuls sont concernés par cette perplexité les deux du fond de la classe qui n’écoutent jamais) je passais facilement d’un domaine culturel à un autre ; par exemple d’un roman à un programme de télévision ou à un film, ces derniers n’étant pas des adaptations du premier mais des rencontres fortuites – je me réserve pour  vous parler des adaptations très prochainement. C’est peut-être une façon personnelle de juger, de porter des jugements (avec un coup de dents tout prêt à l’occasion), mais j’aime porter sur les œuvres quelles qu’elles soient un regard polyvalent – oui, comme dans les petites communes la salle polyvalente qui sert aussi bien pour un tournoi de basket ball que pour le bal des pompiers, pour une conférence avec diapositives ou comme salle de vote quand le peuple est appelé aux urnes. Polyvalence au prochain numéro…

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens