Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 novembre 2009 4 12 /11 /novembre /2009 10:05
Vous le savez certainement, mes belins-belines, si vous avez tant soit peu pratiqué Racine (je me souviens d'un jugement critique porté sur "Bonjour Tristesse" à sa parution : "La petite Sagan a lu Racine et, heureusement, s'en souvient"). Tout en laissant à ce critique anonyme le poids de ses responsabilités, car pour ma part je n'ai que fort rarement réussi à trouver des applications pratiques de ce jugement, je ne pense pas faire appel en vain à votre mémoire des temps secondaires ou ce qu'il en reste ( dans l'ordre :   Les Plaideurs, Andromaque, Bérénice,Athalie, re-Andromaque, Phèdre enfin, en cours facultatif niveau Philo-Lettres, de manière à limiter au maximum les turbulences secrètes des adolescentes studieuses, elles traversent le mauvais âge). Avec Racine, c'est l'explosion, c'est la crise, c'est l'abcès qui crève, mais tout a commencé bien avant. Aux studieux lycéens de reconstituer les schémas politiques ou sentimentaux qui ont amené le traitement du sujet par le grand janséniste : on est en somme plongé "in medias res" dans l'histoire, en plein dans l'angoisse, l'agitation, la jalousie, la colère, alors que les préparations ou préparatifs de l'incandescence sont à chercher ailleurs, en amont dirait-on facilement de nos jours. Oui, mes belins-belines - eh bien devinez! Voilà un bon moment que je vous prépare l'incandescence à venir, et certes je ne vous cache rien, j'agis en pleine transparence, n'importe quel audit peut venir vérifier mes comptes, tout est ouvert au grand jour, je ne suis pas comme certains que, certains qui, certains dont - tiens, suivez mon regard nous aurons plus vite fait - il vous est loisible de savoir où vous en êtes dans mes rapports avec moi, je ne vous demande pas un sou aussi puis-je m'avancer la tête haute sur le chemin de notre histoire commune. Tout ça pour vous dire, mes belins, mes belines, que je ne perds jamais de vue ce qui me motive si fort à votre égard : oui, ça fait longtemps que j'y pense, ça fait longtemps que j'y travaille, oui ça vient tout tranquillement, l'incandescence est pour bientôt. Je ne sais pas encore si elle sera racinienne (ces choses-là se discutent entre érudits), mais elle sera bel et bien -  comme ce XXIème siècle qui, selon certains, sera mystique ou ne sera pas. Mon incandescence ne sera point mystique, ça je puis vous 'lassurer - mais elle sera, voilà tout. A demain, je vous embrasse, du coeur.
                                                           Lucette DESVIGNES.
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens