Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 avril 2011 6 09 /04 /avril /2011 11:44

 

 

            Qu’on l’appelle Trombine ou Compagnon Office (d’ailleurs quelle association bizarre ! Il vaudrait mieux Companion Office, à prononcer à l’anglaise mais de sens évident, plutôt que cette juxtaposition franglaise dans le désordre), je ne vois pas pourquoi on me priverait du gif (je crois qu’on dit comme ça) qui se tortille dans la marge droite de chacune de mes pages. J’ai un faible pour ce Trombine aux yeux si expressifs ; je sais quand il soupire, quand il s’énerve, quand il boude, cela m’entretiendrait volontiers le moral lorsque je tâcheronne – oui, mes belins-belines, ça m’arrive de tâcheronner, comme à tout un chacun. Je ne le changerais pour rien au monde contre un petit chien, si éveillé et drôle qu’il soit. Moi je m’en tiens à mon  Trombone aux souplesses insoupçonnées, plein d’humour et d’impatiences obéissant à des schémas variés, qui sait si bien ribouler des quinquets, comme on dit chez moi, ou se gratter la tête. Et je persiste à dire que je ne vois pas pourquoi on m’en priverait. Cela arrive de temps à autre. Ainsi ce matin (et je n’oserais prétendre qu’il dormait encore à poings fermés, mes aurores étant quelque peu faisandées ; je craindrais plutôt d’avouer qu’il ne soit allé se restaurer par lassitude de m’attendre jusqu’aux alentours de midi) ainsi ce matin il n’a pas fait son apparition sur tapis de sol en toboggan, pour se retrouver tassé en un mini-monticule tous abatis repliés : eh bien il me manque, na ! Et quand je trafique dans la boîte à outils où je m’aventure parfois à aller fouiller puisqu’on m’y incite à mes risques et périls, qu’on ne me fasse pas cadeau, par compensation, de la grosse bouille rouge de la citrouille réjouie qui depuis quelque temps sévit à sa place ! C’est vrai qu’elle est disponible, et rapide, et discrète, qu’elle ne manque jamais d’enregistrer alors que le trombone n’en était pas à un caprice près de ratage par omission. Mais c’est mon Trombine que je veux, et j’en ai le droit, non ? Et quand je vois qu’à mes demandes frénétiques il est sèchement répondu qu’il se trouve sur un logiciel dont on me donne obligeamment le numéro alors que je ne suis apparemment pas sur la bonne voie, pour un peu ça me rendrait dolente pour toute la journée.

Partager cet article
Repost0

commentaires

2
� A determination has become manufactured to move up the corporate Connection to the internet.
Répondre
S
Encourage the budding writers in your life to “Zoom-In” on their writing by adding, even the smallest, details.
Répondre

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens