Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 novembre 2009 6 14 /11 /novembre /2009 13:43
     Attention, attention! (il faudrait prendre ici le ton des annonces anti-ériennes au-dessus du territoire de l'Allemagne pendant la dernière guerre : Achtung! Achtung! Die Luftklage Meldung! Ueber dem Reichsgebiet befindet sich kein feindliches Kampfverband...). Il s'agit en effet d'une protestation tout à fait officielle de ma part. Non seulement, à la suite d'un calamiteux bafouillage, over-blog attribuait le N°300 à mon N° 299 (vous pensez si on tient ses comptes, arrivé à ce niveau-là!), mais ensuite, au moment de l'envoi ("je touche", dirait Cyrano - hélas! le pauvre, à ma place il ferait comme moi : à la fin de l'envoi il ne toucherait pas) on m'annonce sinistrement que je ne suis apparemment plus connectée, que si je ne me reconnecte pas etc. etc. Donc hier pas d' envoi vers vous, mes belins-belines : vous êtes restés tous et toutes sur votre soif de curiosité, j'en étais malade pour vous sans y pouvoir quoi que ce fût - le coeur gros, croyez-le bien. Ce matin, dépannage - mais comme pour les secours d'urgence sur les arrêts cardiaques (défibrillation etc.) il a fallu une défragmentation qui a duré, mais qui a duré! Je n'en voyais pas la fin possible pour aujourd'hui,  toutefois c'est fait. Je suis défragmentée, en principe tout devrait baigner dorénavant. En tout cas, l'envoi d'hier  (N°300, vendredi 13) est effectué ce matin, et d'autre part pas de bobo apparent pour cette rédaction du N°301 (j'y tiens, samedi 14) qui se déroule pépère. Je remets donc les choses en place : la veille de l'événement je vous laissais entendre qu'il se passerait quelque chose; le jour même (le lendemain de la veille,rien de complexe ici) j'annonçais la couleur (la 300ème, champagne et petits fours végétariens); le lendemain du jour (aujourd'hui même, toujours rien de compliqué), j'explique le top général et,  toujours mon honnêteté dans les comptes à vous rendre, je vous expédie ce  N°301 (j'aimerais vous l'envoyer avec des fleurs) qui est censé boucher les trous, combler les lacunes, colmater les fuites : bref, tout expliquer, afin que nous repartions tous d'un pied léger. Bon, je crois que tout est en ordre. Il ne me reste plus, en mon petit privé, qu'à réécrire tout ce que j'avais écrit hier après-midi (c'était compliqué, pénible, ennuyeux, délicat...) et que les incidents techniques ont annihilé sans pitié ni avertissement préalable. Vous pouvez donc comprendre également que le surlendemain de pareil événement je puisse m'accorder le repos du Seigneur à mon tour - entre nous j'en ai le plus grand besoin. Il me reste en effet tout juste la force de caresser vos chats. A lundi!

                                                                                            Lucette DESVIGNES.
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens