Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 juillet 2013 2 02 /07 /juillet /2013 10:24

   J’aurais certainement d’autres choses à dire, mais je suis hantée par ce film de Lars von Trier que j’ai vu hier. Trois TTT en annonce… Une fois de plus, les journalistes et critiques qui n’ont rien compris à ce qu’ils croyaient avoir à comprendre et louer se sont extasiés. Le tout, à grand renfort de perspectives de jardins à la française  (bassins, topiaire, ombres savamment disposées comme dans un Valloton sans son génie), de cieux aux étoiles indiscrètement visibles là où on ne les attend point et aux planètes dont les évolutions (grossissement, réduction, passages l’une devant l’autre ou l’une contre l’autre) menacent la sérénité d’une célébration de mariage de luxe démarrant dans un taxi blanc qui n’arrive pas à franchir un chemin étonnamment encaissé… Comme si le mariage lui-même n’était pas assez compliqué, avec les crises de la mariée qui se refuse au mari après avoir été la maîtresse de son partenaire en affaires, avec les invités qui sans arrêt doivent attendre l’arrivée des mariés puis la fin des divers caprices de la mariée pour boire, manger, danser puis se retirer. Mais, me dira-t-on, ne voyez-vous pas que tout ça c’est cosmique ? Beau mot destiné à faire taire les sceptiques… La mariée, dans la deuxième partie du film (oui : une n’a pas suffi), devine tout, c’est une voyante qui lit dans les astres, aussi bien le nombre de haricots contenus dans un flacon de verre (678, sic) que l’arrivée du chaos. Combien de temps le beau-frère restera-t-il dans l’écurie, mort (suicidé ?) et recouvert d’un épais tas de foin par les soins de son épouse ? Bonne question… Ce film s’intitule « Melancholia », il est encore plus prétentieux et boursouflé, se voulant hermétique et profond, que n’importe quel Lars von Trier : ça doit vous donner une petite idée du choix à faire quand il repassera en boucle……..

Partager cet article
Repost0

commentaires