Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 janvier 2011 7 23 /01 /janvier /2011 11:09

J'ai oublié hier d'appuyer sur les boutons utiles... Oubli réparé aujourd'hui dimanche : le compte reste bon...

 

Vous savez ce qui se passe quand on fait attendre un soufflé : sitôt sorti du four, sitôt mangé - ou alors tout retombe, parois collées, consistance pâteuse, légèreté disparue... D'où la consternation au lieu des applaudissements. Dans l'épisode des EastEnders que je vous ai narré longuement vendredi - puisque c'était pour moi prétexte à disserter sur le pathétique, ses conposantes, les conditions à respecter, les erreurs et fautes de goût à éviter pour assurer la qualité de la chose - on avait eu cette impression : être emporté malgré soi par l'efficacité du récit, par la tristesse, par l'émotion de voir l'héroïne soustraite par précaution aux mains de la police (jugée d'avance incapable de démêler la vérité dans le piège tendu par la forcenée qu'était sa rivale). On prenait l'avion avec elle - vers quel pays? vers quel destin? - on voyait Londres tout illuminée telle qu'elle la quittait, à jamais peut-être - bref le soufflé était servi, pas question d'attendre. Je n'avais pas attendu pour ma part, je m'étais même servie deux fois (le lendemain, ce n'était pas du réchauffé - d'ailleurs un soufflé réchauffé, je me demande bien quelle allure ça pourrait avoir - c'était le menu de la veille offert une deuxième fois, un peu comme la messe répétée pour les sourds et malentendants). C'est aujourd"'hui qu'on nous sert les reliefs du festin : retrouver à l'hôpital une meurtrière qui s'est poignardé le foie (faut le faire, non?) alors qu'on lui souhaitait du fond du coeur d'y rester, voir sa famille éplorée autour d'elle (alors que tous savent pertinemment ce qu'elle est capable de faire pour nuire), c'est sans intérêt, un peu comme la phase finale d'un accouchement : ça doit se faire, mais l'intérêt se trouve avant, au moment de la naissance proprement dite... Sauf si bien sûr une main vengeresse vient couper le tuyau qui fournissait l'oxygène , hein, pourquoi pas? Pour un peu je serais volontaire... A demain lundi, mes belins-belines.

                                                                       Lucette DESVIGNES.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens