Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 septembre 2012 2 11 /09 /septembre /2012 10:01

 

 

            Pas de déception devant le nouvel épisode de Downton Abbey. Les scènes de tranchées étaient assez brèves pour ne pas risquer de faire sentir l’infériorité des moyens de la télé en comparaison avec les budgets formidables d’Hollywood  ou de l’Inde ; elles s’acceptaient sans trop de problèmes, encore que la « vue d’en haut » desdites tranchées m’ait surprise, avec son dessin à la grecque et ses panneaux de bois – mais sans doute le réalisateur s’était-il renseigné à fond sur les modes de guerre de ces temps encore présents à nos pensées, sinon à nos mémoires. J’ai vraiment admiré la vérité et le scrupule avec lesquels se faisait l’évolution des toilettes : l’allègement des tissus, la suppression des tournures, la modification de la ligne du corps, la tendance pour la coquetterie féminine à se faire plus modeste, plus recueillie….Cette évolution  se fait aussi au niveau des destins ou des vocations, si choquante qu’elle paraisse aux esprits conservateurs : les demoiselles suivent des cours d’infirmière, travaillent dur dans les hôpitaux ou apprennent à conduire, même des tracteurs, pour pouvoir aider à la ferme d’où les hommes sont partis (à noter toutefois que l’héritière du titre ne cherche pas à s’illustrer de pareille manière ; sans doute n’en a-t-elle même pas le droit). L’étiquette du grand service perd de sa rigueur, les femmes de chambre serviront à table puisque les valets de pied ont été appelés ; les dîners sont moins fréquents, avec moins de convives, et l’on accepte l’idée qu’une employée de maison puisse prendre des cours de sténo-dactylo pour entrer dans la vie active en dehors de l’immense résidence comtale. Et sur  toute cette honnêteté règnent les dialogues, savoureux, teintés d’humour ou d’émotion quand il le faut. Puisse la suite continuer sur cette belle lancée, mes belins-belines

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
En effet des analogies graphiques peuvent être identifiées entre le schéma directeur des ces systèmes de tranchées et la configuration des labyrinthes, art dans lequel, jardiniers ou bâtisseurs,<br /> excellent nos frères anglais.<br /> En matière de circonvallations, il y a une différence de concept entre les principes guidant les pratiques de Jules César et celles des tacticiens des champs de bataille de la grande guerre.<br /> Du temps des gaulois, il convenait de s'opposer à des mouvements frontaux. Sur la Somme ou ailleurs, il s'agissait, au contact du territoire adverse (au sens, presque, que ce mot a au jeu de Go),<br /> de contourner, de s'infiltrer, de créer des poches au sein des lignes ennemies. D'où la complexité des réseaux.<br /> JPD
Répondre

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens