Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 octobre 2009 4 08 /10 /octobre /2009 18:34
     Non, malheureusement, on ne peut pas toujours se consacrer à ses bêtes noires. C'est pourtant regonflant, de s'attaquer à quelqu'un à grand renfort de sarcasmes. En quelque sorte cela vous rééquilibre, les chances insensées de l'être qui suscite votre ire et votre dérision s'étalent devant vous sans protection, vous pouvez y aller du coup de pied de l'âne, et dites-vous bien que vous n'auriez pas l'occasion de vous sentir aussi en décalage avec l'objet de votre ressentiment (j'use de litote, vous l'avez peut-être remarqué) si l'objet en question n'avait pas tout fait pour occuper le premier plan de la scène du monde. S'ils étaient restés dans leur petit coin, les minables auxquels je me suis consacrée hier, ce serait fort blâmable de notre part que de les poursuivre de hargne et vindicte. Mais précisément ils se sont haussés indûment à des altitudes non prévues pour eux au départ, ils s'y sont fait une place (éphémère d'ailleurs, heureusement, mais à mes yeux ça dure toujours trop) que leur misérable mérite a volée, ils vont y rester peut-être indéfiniment parce que les malvenus qui les ont encensés sont trop sots pour revenir tout de suite sur leur erreur initiale, dans la confusion et le regret. Ils vont figurer, ces minables, dans les anthologies, les programmes, les revues - personne pour leur dire, au moment où il le faudrait, qu'ils sont nuls et que leur place est à l'écurie. Personne pour leur dire, bien entendu : il faudrait d'abord du courage, et puis de la perspicacité, or vous en trouvez, vous, chez Lambda? Si Lambda avait du courage et de la perspicacité, il ne serait pas Lambda, il serait vigoureusement intervenu en amont par des choix judicieux, il ne japperait pas avec la meute, il ne se laisserait pas tenter par la facilité et les dessous de panier. Quand je vous retrouverai, mes belins-belines, toute une semaine aura passé. Je ferai mes comptes avec vous, sans vous léser de ce que par pure bonté d'âme j'ai mis à mon programme de vous devoir  et que je vous donnerai   jusqu'au dernier point-virgule. Comme dirait Melville, on a parfois besoin d'un second souffle.
                                                                                         Lucette DESVIGNES.
Partager cet article
Repost0

commentaires

M
<br /> L'oeuf n'est pas à la bonne place ! désolé…<br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> Les nostalgiques de l'oeuf à repriser que nos mères glissaient dans la chaussette, face au trou à repriser, peuvent en contempler l'image sur Internet, voire en faire l'acquisition…<br /> <br /> <br />
Répondre

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens