Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 juillet 2011 5 01 /07 /juillet /2011 14:32

 

 

            Prendre sa liberté du dimanche et du samedi – du week-end, quoi, même si le mot fâche nos Canadiens si pointilleux quant au respect de la langue française – c’est bien dans l’air du temps. On veut être libre, comme tout le monde, aussi souvent que possible. Dites-moi bien en effet pourquoi les plombiers auraient le droit d’aller camper en Provence en laissant couler vos robinets de baignoire, pourquoi les boulangers s’arrogeraient  la suprême et fort égoïste liberté de fermer boutique pour aller s’aérer dans les régions de vignobles, pourquoi les bouchers las de voir de la viande morte choisiraient d’aller taquiner le goujon, voire le merlin bleu des Antilles ou même, pourquoi pas ? de se faire à quelques-uns un safari de gibier sauvage ? Et vous là en face, pauvre gringalet des congés payés ou non, vous continueriez à vous triturer les méninges pour enchanter les lendemains qui chantent des quatre auditeurs fidèles qui sont mobilisés autour de votre blog, peut-être empêchés par leur fauteuil roulant, qu’en sait-on ? d’aller chercher ailleurs un dérivatif à leurs idées noires ? Il ne devrait y avoir qu’une justice pour tous. Depuis le temps qu’on nous l’annonce, celle-là, comme désirée, peut-être même en train de se faire couronner par notre Garde des Sceaux si attentif aux besoins d’égalité du bon peuple, ce serait le moment   de l’instaurer pour de bon. Tu veux ton week-end ? Parfait, prends-le, tu y as droit ! Oui, mais…. Mais si les cheminots, les pompistes des bords d’autoroutes, la sécurité routière, les Inforoutes, les restaurants  et les hôtels tout le long de l’itinéraire, les employés des péages, les brancardiers des secours d’urgence, les chirurgiens des hôpitaux e tutti quanti tiennent aussi à le prendre, ce week-end qui leur appartient comme à vous, qu’est-ce qui se passera ? Rien du tout : écartez ce cauchemar !  Tous ceux que j’ai énumérés ci-dessus sont trop heureux des grandes migrations, ça leur donne une raison d’exister et de se rendre indispensables, n’ayez crainte, quand ils reviendront nous les retrouverons avec docilité et reconnaissance, nous passerons par leurs baguettes, ils seront les rois même s’ils vous disent que c’est là la fonction régale du client…Après tout, la foire d’empoigne aussi c’est une forme hautement prisée de liberté. Prenez donc vos week-ends, n’hésitez pas, et profitez-en au maximum !

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens