Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 décembre 2010 4 16 /12 /décembre /2010 10:08

Je reviens sur cet équilibrage délicat qui annonce ou conditionne la phase terminale de chaque récit dans les séries télévisées. J’ai assisté hier (mais, comme dans Racine au moment des meurtres et exécutions diverses en coulisses, le public n’était pas admis à voir ce qui se passait  - hors champ, dirait-on savamment de nos jours) à une première spécialement culottée : une jeune étudiante en médecine, parfaitement lucide, discutait de son cas avec les chirurgiens qui se succédaient à son chevet, parfois même y tenaient concile vu la rareté du problème. On devrait l’opérer d’une tumeur au cerveau – c’est devenu classique dans « Holby City » - mais son cœur, lui aussi à opérer, ne tiendra pas le coup pendant l’opération. Dans l’autre sens (cœur d’abord, cerveau ensuite) des complications sont à prévoir qui empêcheront également le bon déroulement de la procédure (c’est comme cela qu’élégamment on désigne l’intervention chirurgicale, par une sorte de fausse pudeur ou de coquetterie qui, quel que soit l’intitulé dont on l’affuble, amène le patient à demander ce que c’est que ce terme de loi). D’où il s’ensuit que si une équipe opérait le cerveau pendant qu’une autre opèrerait le cœur on aurait gagné du temps, quelques faibles chances de survie, et aussi de la gloire, car le même doublé n’a été réussi   (aux USA bien sûr) que deux fois. Les deux femmes partisans de la double intervention sont immédiatement suspectées de penser à leur carrière de manière annexe et peut-être même à titre principal, tandis que les hommes, plus timorés, mettent en avant la survie du patient comme principe de base pour camoufler leur éventuelle démission devant la difficulté de la tâche. On est en fin de compte amené à voir la patiente endormie calmement après les deux opérations concomitantes – ce beau résultat durera-t-il ? Et on se sent frustré de ne pas avoir assisté à ce double et conjugué tripotage de viscères...

 

                                                                                                      Lucette DESVIGNES.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens