Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 juin 2011 4 09 /06 /juin /2011 09:06

            Je ne suis sans doute pas très finaude dans le domaine de la pub télévisée : j’ai parfois du mal à établir les liens de cause à effet entre les éléments choisis par les concepteurs qui devraient, imparablement, obliger le spectateur à comprendre l’objet de l’opération, c’est-à-dire à voir son attention attirée sur les qualités exceptionnelles de la marque : voiture, assurance, parfum, fromage, chacun ou chacune est le héros d’une petite histoire qui, il y a encore quelques années, était dans son simplisme à la portée de tous les intellects. Je dois avoir une déficience sur ce chapitre, car déjà alors il avait fallu qu’on m’expliquât (oui, quât) le  schéma d’une pub de voiture : dès qu’elle apparaissait,  telle un gros chat seigneur du quartier, toutes les autres automobiles, telles de craintives et minables petites souris, se réfugiaient dans leurs garages où elles tremblaient de peur au point de se déglinguer de la calandre, du phare ou du pare-chocs. Les schémas se sont compliqués à l’extrême depuis, si bien qu’on peut se demander en toute bonne foi ce dont il s’agit : un parfum ? un chocolat ? une matière grasse allégée ? un nouveau type de yaourt ? Quelquefois c’est coton, on  n’a pas le temps de se prendre la tête à deux mains, l’écran est déjà passé à autre chose que vous devez conserver en vous l’éternel regret de n’avoir pas compris ce qu’ils vendaient, ceux-là (mais tout de même je comprends la porte blindée, pas besoin de me faire un dessin, ça j’ai compris). Il y a un truc, depuis quelques jours, qui me laisse pantoise. L’éventail de ses éléments est si compliqué qu’il me faut guetter, le bic à la main, devant mes étranges lucarnes pour être sûr de n’en pas manquer un morceau. Rendez-vous demain, donc, avec le plein de précisions.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens