Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 novembre 2012 5 23 /11 /novembre /2012 09:01

 

 

            Il y avait une fois, dans l’ouest sauvage, des tribus qui vivaient en dehors de la civilisation et ne se connaissaient qu’à l’intérieur de leurs   ethnies. Naturellement, lorsque l’une d’entre elles arrivait en contact avec une autre, c’était rare qu’elles puissent s’entendre et se supporter, car leurs serre-tête en plumes n’étaient pas confectionnés avec les plumes des mêmes espèces d’oiseaux. Quelquefois, tout de même et par nécessité, elles s’entendaient, parce qu’il s’agissait de faire front contre une troisième, de lui prendre ses terrains de chasse, de la repousser le plus loin possible ; mais en dehors de ce cas d’espèce les tribus suivaient seulement les ambitions ou les caprices de leurs chefs respectifs et marchaient comme un seul homme derrière eux. Or voilà qu’une nouvelle fois deux chefs s’affrontaient à mort : et certes il y avait eu déjà des combats de chefs dans le passé, et des coups tordus et des trahisons en tout genre, mais de ce calibre-là jamais encore. Les tomahawks étaient non seulement brandis mais lancés, les flèches fournies par les lieutenants au fur et à mesure qu’elles étaient envoyées à la volée, et personne ne s’arrêtait malgré le sang qui coulait des blessures, malgré la consternation des membres des deux tribus qui voyaient les forces des chefs s’entamer et se réduire. Les commentaires des sages ne servaient à rien puisque les chefs n’écoutaient pas ; aussi eut-on finalement recours à un vieux sachem qui fumait sa pipe tranquillement dans son coin (un des quatre coins de l’hexagone : je viens encore de trouver l’expression dans le journal local diffusé sur Internet, et je garde précieusement cette preuve contre les incrédules qui répètent que j’ai forgé la formule pour pouvoir me gausser des journalistes, eh bien non, c’est vrai). Une fois arraché à sa contemplation sereine, il faudra bien qu’il partage sa fumerie avec les autres : il a déjà prévu un gros calumet mais ce n’est pas dit que ça suffira.

Partager cet article
Repost0

commentaires