Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 septembre 2011 1 19 /09 /septembre /2011 14:53

 

            L’expression  décrivant les chaises musicales est si grotesque (on évoque irrésistiblement les remaniements de gouvernement, qui prennent les mêmes ministres pour recommencer en les changeant de poste, comme si l’incompétence notoire dont ils ont fait preuve allait pouvoir se transformer en brillantes prestations en s’asseyant ailleurs) que je m’en voudrais de l’utiliser dès qu’il s’agit de mes chats. Et cependant, alors que ma mémère mimine minette venait de se faire écraser, avant deux jours deux minettes siamoises s’installaient sur mon palier pour réclamer pitance, comme si elles n’avaient attendu que son départ ad patres pour prendre sa place. Les premiers jours, même, je n’avais pas vu qu’elles étaient deux. Il a fallu que je les visse ensemble (oui, sans pour autant me livrer au bricolage) pour constater leur dualité, et du même coup entrapercevoir entre elles d’infimes différences : l’une est un chouïa plus menue, avec un minois un tantinet plus foncé et des oreilles un soupçon plus claires, les genoux un rien plus marqués de brun, le panache de queue un tant soit peu plus fourni – infimes, je vous dis, mais pas pour m’empêcher de nommer les nouvelles venues Cendrine et Cendra et de désormais les distinguer sans jamais me tromper. Le plus compliqué sera de les faire entrer chez moi autrement que subrepticement, sans l’impression de braver un interdit, peu à peu opposant une hautaine indifférence à la surveillance de mon Benjy, à ses reniflements sous la queue, à ses feulements sournois  . Mais devinez un peu qui c’est qu’est contente ?

Partager cet article
Repost0

commentaires