Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 avril 2010 3 28 /04 /avril /2010 08:30
  

Il y a quelques jours, mes belins-belines, je vous avais laissés sur un « sinon… » qui, à la relecture tout à fait accidentelle, me paraît tout chargé de menace. J’espère que, l’ayant interprété pareillement, vous ne vous en êtes pas, du coup, sentis tout pantelants ! J’en serais bien désolée… Mais en toute franchise, de quoi puis-je bien vous menacer, de près ou de loin ? Dites un peu… A mes chats je peux dire « Restez un peu tranquilles, sinon… » et j’ouvre la porte, ils comprennent tout de suite. Vous croyez peut-être qu’à mes éditeurs je peux dire « Sortez voir un peu mon dernier bouquin en vitesse, sinon… » - sinon, quoi ? Vous pensez s’ils rient. C’est qu’ils vous tiennent : ils ont déjà votre manuscrit depuis des comptes de temps, ça n’est plus le moment de vous impatienter, vous disent-ils, d’autant que c’est vrai, la naissance peut fort bien être imminente, elle se calcule peut-être en jours voire en quarts d’heure.(dans mon cas, la naissance est même faite, je vous raconterai) Sinon quoi ? Sinon rien du tout ! Il y a une pub d’apéro (je n’en dis rien de précis à cause de la répression de l’alcoolisme et de l’incitation à boire qui sont l’une et l’autre sanctionnées par des peines de prison ou des amendes) qui s’énonce ainsi : « Un *** - autant dire  Un Schmilblick -  sinon  rien ». J’avoue que cela peut être efficace. Rappelez-vous le boycott du veau aux hormones, il y a quelques années : quand une population entière refuse les pratiques des éleveurs dans leurs campagnes (qui vous disent « veau élevé sous la mère » mais qui font boire à la pauvre bête, tout installée sous la mère qu’elle puisse être, des préparations savantes à pleins seaux où les hormones sont déjà, elles, carrément installées en bonne place), vous avez la démonstration flagrante que l’union fait la force : c’est bien le seul exemple frappant que je connaisse, et il avait frappé tout le monde, mais cela n’a duré qu’une saison. On devrait recommencer sur d’autres thèmes, mais le moyen d’obtenir un consensus d’action directe ? En tout cas, pour ce qui concerne mes rapports avec vous, mes belins-belines, je suis bien obligée de vous avouer la vérité : mes « sinon… » n’ont qu’une valeur de rhétorique. Ne craignez donc rien si une fois ou une autre je continue à vous menacer de la sorte, n’en pensez rien, restez-moi fidèles, au contraire…

                                                                 Lucette DESVIGNES.

  
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens