Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 janvier 2013 5 18 /01 /janvier /2013 11:41

         Il n’est guère d’expressions aussi frappantes que « comme une traînée de poudre », et cela me paraît idéal pour s’appliquer à une mode, quelle qu’elle soit et en quelque domaine que ce soit : il doit bien y avoir quelque chose sur le sol, quelque chose qui existe sans qu’on l’ait vu ou quelque chose qui se prépare, et puis tout à coup cela s’enflamme, cela gagne du terrain, le feu court partout, impossible de l’arrêter. De même pour la mode, celle des couleurs, celle des formes, celle des tendances (ah ! que n’a-t-on pas dit de magique quand on a dit «c’est tendance ! »…). Pour l’individu lambda, force est de suivre : comment choisir du vert ou du bleu canard parmi cette vocation universelle au cassis, au prune, au mauve,  au parme et à leurs  innombrables et durables variantes ?  Ainsi en va-t-il des modes littéraires ou télévisuelles : il faut subir ou fuir. Subissons donc, dans un premier temps… Millénium, soit : une coqueluche en librairie, sur le petit écran une série en plusieurs épisodes ou un film en supplément qui redonne vie aux héros morts. J’avais bâillé pendant le premier tome, sans envie de poursuivre l’histoire, et je retrouve le bruit qu’on fait médiatiquement autour de ce polar lent (malgré les inévitables poursuites en voiture) de la lenteur nordique, Dreyer, Bergman et consors – une lenteur souvent pesante, mes belins-belines, n’ayons pas peur de la vérité. Donc à demain, après une nouvelle dose ce soir sur M6 (où je me hasarde pour la première fois…).

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens