Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 mai 2012 3 16 /05 /mai /2012 09:46

 

 

            A partir du moment où vous avez ouvert le champ des pétitions, c’est comme une floraison estivale de coquelicots sur les blés : on vous relance sans arrêt, d’abord les organismes auxquels vous avez déjà donné votre accord deux ou trois fois, ensuite des organisations jumelles (rivales ? concurrentes ? fraternelles et oeuvrant au même but ? en tout cas connaissant votre nom et votre adresse et espérant s’inscrire au rang de vos familiers). La misère du monde se déverse alors sur votre bureau, toute celle que vous deviniez, toute celle aussi dont vous n’aviez aucune idée. Savez-vous par exemple qu’en Chine la grande mode – laquelle se développe d’emblée par millions, voire centaine de millions d’individus – est celle des porte-clés vivants ? Cela se présente sous la forme d’un sachet en plastique résistant, qui contient au choix une petite tortue, ou un lézard, ou un triton, ou un poisson rouge, nageant dans un liquide renforcé par des sels alimentaires devant prolonger la vie pendant trois jours (il paraît que rien n’est prévu pour la respiration, c’est une lacune tout de même).. Quelle satisfaction intense que de savoir qu’il y a là, attachée à votre clé, une bête vivante qui va agoniser joyeusement  pendant trois jours ! Si le prix n’est pas trop rédhibitoire, vous pourrez au bout de ce temps changer de modèle, varier votre zoo de poche, de manière à savoir à chaque instant que, pendant que bien installés au volant vous écoutez vos cassettes ou CD préférés, l’agonie silencieuse de votre porte-clé va se faire en musique. Mais bien sûr vous apprenez bien d’autres choses : par exemple que les requins auxquels on sectionne les ailerons pour en presser le suc dans les pots de crème de beauté sont rejetés à l’eau, mais oui qu’est-ce que vous croyez ? qu’on les laissait mourir à l’air libre, sans se préoccuper de leur nature de poissons ? Bien sûr qu’on les remet à la mer !  Des fois que ça repousserait, hein, on ne sait jamais …Et de toute façon c’est dans les bas-fonds marins qu’ils doivent rejoindre leurs ancêtres, au cas où ça ne repousserait  pas. Faut pas vous imaginer qu’on n’a pas pensé à tout

Partager cet article
Repost0

commentaires

J
Chère Madame . Naviguant au hasard de la toile à la recherche de l'oncle Hector je tombe sur votre blog . Avez vous un lien de parenté avec l'artiste? si cela était ce serait amusant car je ne lui<br /> connaissais pas de descendence.<br /> Avec mes respectueux hommages
Répondre

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens