Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 janvier 2013 1 21 /01 /janvier /2013 09:27

         J’ai toujours aimé lire Japrisot , avec son sens original de l’intrigue et du suspens, et je compte même Un long dimanche de fiançailles parmi les meilleurs Goncourt qui nous aient été offerts depuis une bonne vingtaine d’années. J’ai donc regardé le film que Jeunet a tiré de ce beau roman avec intensité, et je ne peux arriver à comprendre qu’on ait pu le taxer de froideur, de manque d’émotion. On ne pouvait tout de même pas nous montrer la fiancée obstinée à retrouver le porté pour mort en pleurs à chaque instant, alors que toute son énergie se concentrait dans l’examen d’un mince indice après l’autre – pourquoi cinq condamnés disparus ensemble, pourquoi ce nom dérisoirement farfelu donné à la dernière tranchée, pourquoi cet embryon de mystère dans les derniers moments de chacun qui permettrait peut-être de retrouver trace du fiancé ? Les retours en arrière sont certes incessants, par fragments incomplets où toujours manque l’élément central – mais comment imaginer cette reconstitution fiévreuse du sort tragique de ces cinq hommes autrement que dans ces couleurs ternes où la boue, les explosions, les éclats d’obus et les engloutissements des chairs vives  formaient la trame de chaque instant ? Je répugne d’habitude aux étalages de sensiblerie  qui fonctionnent en tire-mouchoir en guise de recréation d’émotion, et j’avais peur d’en trouver dans cette adaptation en images du pouvoir des mots imprimés. Or il n’y en avait que juste ce qu’il faut, marche obstinée vers l’incroyable vérité,  concentration sur des vies déjà mortes pour en faire ressortir la seule rescapée, douceur  de l’amnésie qui désormais va pouvoir se déliter dans la lumière et la tendresse…Toute l’essence du roman était là, c’était indigne de ne pas l’annoncer avec plus de chaleur.

Partager cet article
Repost0

commentaires

F
c'est une magnifique histoire !
Répondre
E
Heureuse de partager votre avis sur le très beau livre de Japrisot ; la lecture d' "Un long dimanche de fiançailles" m'avait enchantée.<br /> Votre commentaire me fait d'autant plus regretter de n'avoir pas vu le film. Je ne le raterai pas la prochaine fois.<br /> Merci de votre analyse.
Répondre

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens