Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 novembre 2011 3 16 /11 /novembre /2011 19:34

 

 

            Oui, je suis en retard, mes belins-belines, et pourtant je ne voudrais pas commencer ma prestation d’aujourd’hui par un Mea Culpa comme je le fais d’habitude quand il y en a  motif ; la raison en est tout autre et  hélas ! ne dépend pas de moi… Imaginez que ce matin vous trouviez devant chez vos voisins, oui la maison d’à côté, encore plus près pas possible, un panneau annonçant la construction imminente d’un garage de 5m, 58 de haut – oui ! pas de 6 mètres : ils n’y auraient pas droit dans mon secteur, mais 5m, 58 c’est la fine astuce – avec un toit et deux fenêtres. Bon ! dites- vous, c’est chez les voisins, grand bien leur fasse et qu’ils se débrouillent avec leurs constructions. Erreur, mes belins-belines ! C’est chez les voisins que le garage sera construit, mais le mur du garage s’élèvera à 4 mêtres de ma porte palière, ma porte d’entrée unique et nécessaire. Il va me supprimer l’air, la lumière, le soleil, et ses deux fenêtres ( qu’on m’assure pour l’instant devoir être opaques) représentent pour un plus tard indéfini la menace d’une ouverture qui deviendra servitude. En outre toute végétation sera handicapée dans ce coin de mon jardin à cause de l’obscurcissement dû au mur et ma belle haie de lauriers-cerises sera condamnée. Vous comprenez que je puisse être en retard : je me débats seule, comme je peux, mais le permis de construire a été accordé en huit jours, ce qui prouve qu’il n’a rencontré aucun obstacle des services de l’urbanisme et que mes revendications – du genre : « Mais construisez-le ailleurs, votre garage ! Vous avez assez de place ailleurs, tonnerre ! » - n’ont que peu de chances de se voir prêter une oreille attentive. Je vous tiens au courant, naturellement.

Partager cet article
Repost0

commentaires

S
<br /> Le voisinage est une source inépuisable de surprises...<br /> <br /> L'hiver dernier, j'ai eu à batailler avec un voisin, mon voisin direct au rez-de-chaussée qui avait eu la brillante idée d'installer, dans notre charmante arrière-cour préservant quelque silence au<br /> cœur de Lyon, rien de moins qu'une pompe à chaleur, dont le bruit plus que pénétrant cisaillait ma tranquillité et m'interdisait rien de moins que la moitié de mon logement, que je loue à un<br /> grippe-sou (inutile de dire que ledit grippe-sou ignore les doubles vitrages...)<br /> <br /> Heureusement, ce cher voisin avait effectué des travaux sans demander aucune autorisation pour percer des trous et rejeter son souffle d'air bruyant (les copropriétaires ont horreur qu'on perce<br /> sans leur avis) et, comble de chance, l'humidité a fait taire l'installation, en s'instillant sournoisement jusqu'à extinction du bruit.<br /> <br /> Après 3 mois de réclamations, puis d'échange de courriers acerbes (où je représentais à mon voisin que le bruit est délictuel dès qu'il crée une gêne susceptible de porter atteinte à la jouissance<br /> ordinaire d'un logement), j'ai eu au prix d'une fatigue hivernale carabinée et de beaucoup d'aigreur - essayez d'habiter près d'une pompe à chaleur !!! -, au prix de trois courriers et grâce à une<br /> défaillance mécanique providentielle - qui a dégoûté mon voisin de ce mode de chauffage - le dessus.<br /> <br /> Aussi, Lucette, cherchez la petite bête, il y a peut-être une réglementation relative au fait qu'une nouvelle construction ne saurait apporter une gêne telle que vous nous la décrivez. Bonne chance<br /> !!!<br /> <br /> Lorsque l'on essaie de passer en force, avec un permis de construire express, c'est que la réglementation doit être piétinée, dans certains de ses aspects ; la hâte est suspecte !!!<br /> <br /> <br />
Répondre