Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 octobre 2011 4 20 /10 /octobre /2011 08:55

           

 

            Un caporal désépinglé comme ça, j’aimerais bien en voir encore un, pas vous ? Non que nous n’ayons pas eu le temps de le voir sous toutes les coutures, celui-là : et pâlichon, et amaigri, et grandi à l’ombre, pauvre gamin de dix-neuf ans qui en a vingt-quatre à présent et qui n’a encore jamais rien connu de la vie. On l’a tous vu et revu, on a même l’impression de l’avoir embrassé tellement ça s’est fait à répétition par procuration. Et il a été bien traité, et il est en bonne santé. Bref, pour lui tout baigne. M’sieur Sarko a fait pour lui tout ce qu’il a pu – à preuve. Et vous pensez aussi comme cet échange lui a donné du poids : voilà qu’il vaut 1.027 gugusses maintenant, alors qu’au fond il n’est quand même qu’un simple petit caporal de rien du tout (mais vous allez voir la carrière qui se dessinera pour lui dans les années à venir,  vous allez voir !). De l’autre côté, les comptes sont faciles à faire : chaque Palestinien libéré  vaut un mille vingt septième de caporal israëlien (vous me direz bien si je me trompe, vous savez que j’ai mes doutes quant à certaines de mes facultés), ça ne fait pas grand-chose, dirait Devos,  trois fois rien, en somme. C’est pourquoi j’ai un ami marocain qui s’irrite des conditions de cet échange : « pour une fois qu’on obtient quelque chose d’eux, dit-il avec amertume, c’est par le pire mépris de la personne humaine » et je suis bien de son avis. Pour autant j’aurais tellement envie de revoir encore ce spectacle ! Même pas un caporal celui-là, même pas capturé pendant une opération de commando. Tout ce qu’il y a de civil, à moitié français comme le premier, menotté pendant qu’il passait devant la maison d’un rabbin qui craignait pour  sa vie, lui aussi âgé de dix-neuf ans (il en a vingt-six à présent, car ce sont sept ans et non cinq qu’il tire dans une geôle israëlienne, je le sais bien, mes copines et moi on lui souhaite son anniversaire chaque printemps – est-ce que c’est distribué, ce courrier-là, je me demande). Et pas de visites, pas de lecture,  pas de contact extérieur… tout comme l’autre, je vous dis. Alors qu’est-ce qu’on fait pour celui-ci ?

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens