Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 décembre 2010 6 04 /12 /décembre /2010 16:18

Imaginez une cuve en ciment qui a contenu du tritium (Qu’est-ce que c’est ? - Comment, ignare, vous ne le savez pas ? c’est ce qu’on mijote à Valduc, notre belle centrale nucléaire dernier modèle des années 70 ou 80, donc déjà bien obsolète, mais que voulez-vous, on ne peut tout de même pas tuer les vieux, alors qu’est-ce qu’on fait ? on les garde). Donc, une cuve de ciment qui a contenu du tritium. A Valduc, on aime l’ordre, donc on la range d’abord dans une réserve marquée «  ne contenant pas de tritium » - et c’est vrai, puisqu’elle n’en contient plus. Au bout de douze ans, c’est même comme si elle n’en avait jamais contenu ; on la déplace donc jusqu’à une aire de stockage étiquetée « conteneurs neufs ou assimilés ». Puis on cesse de froncer le sourcil en se demandant si les « assimilés » peuvent vraiment être utilisés comme neufs, le commerce de détail ne s’arrête pas à de tels scrupules : si quelqu’un vient demander une cuve de ciment neuve on lui vend une cuve à ciment neuve ou assimilée, c’est pareil. Le type qui la transporte (pas le patron, bien sûr) la ramène dans l’usine où il est employé, et bientôt on s’aperçoit que son échantillon de pipi est tout plein de tritium. D’où nous aurait-il glané ça, dites-moi ? A Valduc on s’inquiète (parce qu’il y a déjà eu des fuites de tritium, il y a quelques mois et à plusieurs reprises : le patron et les cadres passés au compteur Geiger sont indemnes, qu’est-ce que c’est que cette fausse alerte, ces ragots venant de l’extérieur, ce sont les journalistes du coin et les écolos qui parlent de contamination du personnel et des environs immédiats, toujours les mêmes qui font des histoires pour rien, c’est eux par exemple, les séditieux, qui ont baptisé l’usine « la bombe atomique », je vous demande un peu). On s’inquiète quand même de faire taire les mauvaises langues, on réunit une commission indépendante (le directeur insiste bien sur le terme d’indépendante, cela garantit la vérité toute la vérité dites Je le jure) et ladite commission s’affaire à noyer le poisson (pas difficile : vous présentez du tritium à un brochet, il tombe mort). Les conclusions sont encore à venir, mais déjà tout le monde se rassure : une commission indépendante qui comprend des membres de la direction de Valduc plus des membres choisis par le conseil général qui banque jusqu’à 85% pour soutenir Valduc, son plus beau fleuron, c’est pleinement autorisé à donner un  avis impartial, c’est la vérité toute pure qu’on nous soumettra et rien d’autre.  En attendant, ne craignez rien. Et dans l’immédiat, boycottez les cuves en ciment, comme ça vous restez du bon côté.

                                                                       Lucette DESVIGNES.

Partager cet article
Repost0

commentaires

E
<br /> Bravo Lucette d'avoir le courage de dire haut et fort ce qui est tu, caché, nié contre toute évidence ! Et merci de satisfaire les inquiets, les prudents que nous sommes !<br /> <br /> Amitiés d'Elisabeth<br /> <br /> <br />
Répondre