Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 août 2013 6 24 /08 /août /2013 10:29

Même pour revoir Downton Abbey, j’ai renoncé hier soir à me farcir cinq épisodes à la suite – sans doute encore se trouvaient-ils jusqu’au bout saucissonnés par une publicité de plus en plus envahissante. Je me demande qui peut tenir le coup – plus jeune que moi peut-être, et sans problème.. ; donc je ravale ma critique, cette difficulté à suivre tant d’heures d’affilée ne tient probablement qu’à moi et à mon âge. J’ai toutefois eu plaisir à retrouver ces personnages si pleins de sens et de sentiment, cette mise en scène à la fois au cordeau et si vivante qui nous entraîne d’un niveau social à un autre, cette présentation idéale de l’humanité (cela se faisait-il si charitablement dans tous les châteaux britanniques, cette invasion de convalescents dans les parties les plus luxueuses, les plus privées de la demeure puisqu’il s’agissait de contribuer à l’effort de guerre ?). Et l’émergence d’idées nouvelles est montrée finement, se renforçant au cas par cas, surtout par le biais des femmes qui laissent là une vie de société brillante et vaine pour devenir infirmières, ou conduire des tracteurs, tandis qu’au niveau ancillaire on se prépare en secret à passer un examen de dactylo…Et la lente mais imparable évolution de la mode, robes et chapeaux , est un délice à contempler, puisque même sous les affrosités des chapeaux cloches et les formes tarabiscotées de l’après-guerre chaque femme de la famille s’arrange pour être charmante. Je me réjouis qu’on annonce une troisième série sur TMC dès le début septembre : tâchez également de ne pas la manquer, le jeu en vaut la chandelle je vous assure.

Partager cet article
Repost0

commentaires