Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 avril 2022 5 15 /04 /avril /2022 16:07

NI L' UN NI L 'AUTRE

 

                    Je suis, naturellement et de tout mon coeur, d'avis qu'il ne faut pas offrir une seule voix à Mme Le Pen. Pour autant - et personne ne nous guide pour trouver cette troisième voie - ceux qui refusent l'inévitabilité du binôme font ce qu'ils peuvent, mais bouder les urnes  ne résout rien. J'ai appris avec intérêt  ce que les médias se gardent bien de nous révéler : les étudiants des grandes écoles (peut-être  pas de toutes, mais de plusieurs) se sont mobilisés avec grève et pancartes pour bien persuader le bon peuple qu'il y a une troisième possibilité :" Ni Macron ni Le Pen"'. Il est trop tard, et il faudrait toute une organisation salvatrice pour régler ça au plan national, mais imaginez que tous les électeurs pour lesquels cette formule "Ni Macron ni Le Pen" paraît aussi normale que séduisante puissent compter que leur vote blanc ne soit pas tenu pour du beurre : le beau chiffre que ça donnerait! De quoi faire de l'abstention un phénomène qui vienne réduire la portée des suffrages exprimés : le résultat obtenu par l'un ou l'autre élu serait dûment rendu ridicule et inopérant par ces bulletins blancs regroupés en masse par millions pour dire "Non, non et encore non, ni l'un ni l'autre!"

Partager cet article
Repost0
14 avril 2022 4 14 /04 /avril /2022 18:10

BREF COUP D'OEIL

 

 

          Je viens de m'aviser que mon seul oeil valide, (piqûre intraglobe pour éviter l'oedème de la rétine) me permet de regarder la télévision voire de lire (même un polar en livre de poche en caractères tout petits), mais que sur mon ordi je ne peux taper que par coeur. Je tiens à vous informer, mes belins-belines : je vous retrouverai demain sans problème, car j'ai à vous dire. A demain!

 

                       

Partager cet article
Repost0
13 avril 2022 3 13 /04 /avril /2022 12:12

VOTE BLANC

 

                    Dans le programme du folklorique Jean Lassalle dont tout le monde se bat l'oeil il y a tout de même cette perle qu'est la réclamation de la valeur politique du bulletin blanc. Bien entendu, un  petit parti comme celui-ci s'en sort bien mieux si chaque voix blanche est considérée comme une expression d'opinion. Mais quelle importance la mesure n'aurait-elle pas si elle était, adoptée? Une abstention répandue comme un mal contemporain, celle qui s'imposera naturellement au deuxième tour, risque d'atteindre un pourcentage étonnant, désastreux pour la solidité du champion quel qu'il soit. Il est alors évident que tous ces bulletins blancs, si on leur donnait le droit de s'exprimer,  s'exprimeraient selon des chiffres qu'on  n 'a pas l'habitude de voir sélectionnés sur d'autres noms. Il serait temps d'ailleurs d'abandonner cette croyance au binôme inéluctable et indispensable qu'on nous présente comme seule option, comme si l'électorat français consistait uniquement en les deux moitiés d'une orange. Bouffre, il y a place pour d'autres fruits dans la corbeille.

Partager cet article
Repost0
12 avril 2022 2 12 /04 /avril /2022 12:04

VOTATION

                    Depuis cinq ans, on nous annonçait que la structure politique de la France était Macron versus Le Pen et qu'on allait nécessairement les retrouver dans l'affrontement final. Il y a avait parfaitement moyen d'imaginer d'autres configurations, en négligeant voire détruisant cette espèce de consensus selon lequel on  ne pouvait avoir que ce seul et unique combat de boxe. Troun de l'air, il y en a des autres visions du monde, je vous le dis! Certes les élans anciens étaient brisés, les enthousiasmes éteints , les rêves oubliés. Tout de même réduire les choses à cet inévitable binôme relevait d'une passivité intellectuelle à  combattre.  C'était salutaire de voir que sous la pression de l'urgence les morceaux dispersés pouvaient se recoller - trop tard, bien sûr, et pas complètement, mais il s'était passé quelque chose."On a perdu, c'est vrai, mais on a failli gagner", constate ma femme de ménage qui ne me cache rien, Certes, mais le binôme s'est reconstitué comme s'il n'y avait pas d'autre voie, et la question du vote prochain se pose de nouveau avec ses mêmes angoisses: "Pas une voix pour Mme Le Pen" : naturellement, mais alors?

Partager cet article
Repost0
9 avril 2022 6 09 /04 /avril /2022 11:29

UN VOTE JUSTIFIE

 

                        Ils ont tous dit, à un moment ou à un autre (et ce ILS contient aussi les ELLES : je crois qu'on vient d'inventer un machin hilarant pour dire à la fois ILS et ELLES, ça gagne du temps paraît-il, mais moi j'ai du temps à perdre, je ne recourrai jamais à cet emboîtage bisexué dont personne jamais au grand jamais n'a ressenti le besoin) - donc ils ont tous et toutes à un moment donné dit ou fait quelque chose que l'un ou l'autre des électeurs n'a pas aimé. Soit c'était un  coup de mensonge  inacceptable et voyant, amené dans le feu de la discussion et pour faire taire l'adversaire à tout prix. Soit c'était, tout aussi inattendu, un grand coup de sincérité qui, toujours dans la discussion, frappait l'auditeur - une position inadmissible à propos des Juifs, ou des musulmans,  ou de la police, ou de l'armée, n'importe quoi qui choque parmi tout un magma de propos  embrouillés qu'on se jette à la face. de manière mécanique. Ils ou elles ont bien pu,  par leurs menées sournoises mal connues, par leurs déviations  allant jusqu'à la trahison de leurs principes, faire bien pis : pourtant ce n'est que cette parole inoubliée qui va compter pour le grand choix qu'est le vote. Plusieurs de mes connaissances se sont récriées, sur un nom qu'on leur proposait, avec un ressetiment étonnant ("Ah! non , il - ou elle - a dit l'an  dernier une chose inacceptable que je ne lui pardonne pas"...). Chacun est libre, bien sûr, mais pour ma part j'examine davantage de paramètres avant d'enfiler ma tenu d'électeur.

Partager cet article
Repost0
7 avril 2022 4 07 /04 /avril /2022 19:44

LA GUERRE ET LA MORT

 

                    La Mission du Commandant Lex est un de ces mauvais Westerns que les chaînes en anglais ressortent des vieux tiroirs sous prétexte de donner des éléments pour bien comprendre l'évolution du genre. Mal narré, déséquilibré, sans jamais le moindre suspense et se terminant sur la conclusion attendue la plus cucul la praline que j'aie jamais vue (et pourtant j'en ai vu!).... On ne s'attache même pas au sort du héros (un pauvre Gary Cooper) qui,  dégradé et exclu de la cavalerie pour lâcheté devant l'ennemi, devient en secret contre-espion chez les Sudistes qui le prennent pour un  Yankee vendu donc bienvenu dans leurs rangs. Ce que je retiens de cette piètre histoire,  c'est tout de même la condamnation pour lâcheté d'un commandant estimé : il a,  rapporte son capitaine félon,  refusé d'attaquer une troupe de Sudistes et a donné l'ordre de se replier (car, dit-il pour sa défense non acceptée, il n'avait qu'une poignée d'hommes avec lui et devant un bataillon important ce n'aurait pu être qu'une boucherie, or lui décidait toujours en fonction de la survie de ses soldats).Ce thème,  mal traité sans le moindre approfondissement, pourrait nous faire réfléchir douloureusement aux tactiques de notre temps où l'horreur toute pure s'abat en hécatombes, civils et militaires mêlés, en une frénésie de violence et de haine où la vie humaine non seulement ne compte pas mais est même considérée comme une fiction à négliger.

Partager cet article
Repost0
6 avril 2022 3 06 /04 /avril /2022 15:06

AD LIBITUM

                    On peut les prendre l'un après l'autre : il n'en est pas un ni pas une qui n'ait dans son dossier des reniements, des ruptures, des coups de tête, des gestes très personnels oubliant le parti, des raccommodement hypocrites, des mensonges, des sournoiseries secrètes ou découvertes ...Tous ils ont commis ce type de plastronnage politique, et ils voudraient au dernier moment apparaître  blancs comme neige,  toujours honnêtes, la vérité sur les lèvres et au fond du coeur. Il faudrait comparer de près leurs textes - la déclaration ultime de qualité exceptionnelle destinée à convaincre - pour voir comme ils sont fabriqués à partir d'un modèle unique où tous les poncifs et toutes les banalités se retrouvent : il ne faut pas faire de vagues (oublions celles déjà faites), il faut mettre en avant le bonheur du peuple et l'abnégation des candidats pour assurer ce bonheur. C'est vrai, ils sont tous prêts à se sacrifier  dans ces derniers propos qui veulent être des proclamations emballantes et qui sonnent d'avance comme un glas. Il n'y a qu'eux qui croient à ce qu'ils font semblant d'être, des symboles, des emblèmes, des guides, des prophètes : ceux à qui ils s'adressent connaissent leur vérité du dedans comme du dehors, ils les considèrent comme de pauvres fantoches souvent lamentables et savent bien que leur gesticulation n'aura jamais sur leur destin l'effet souhaitable dont ils pourraient rêver.

Partager cet article
Repost0
5 avril 2022 2 05 /04 /avril /2022 12:53

DERNIERS JOURS

 

                    La frénésie à la télé atteint des sommets,  les commentaires les supputations les regrets les enthousiasmes (bien modérés) se mélangent en un tissu de bavassin dont rien ne ressort. Les mêmes choses éculées se répètent,  chez les commentateurs incapables de varier leurs pronostics depuis des semaines, comme chez les présentateurs à qui manquent le souffle et la fantaisie pour corser un peu pareil menu de plats réchauffés. Cette agitation verbale n'est-elle pas bien inutile, puisqu'au fond de soi chacun sait bien, et peut-être depuis longtemps, pour qui il va voter ou pourquoi il va s'abstenir? Il y a des chances pour que les problèmes finissent par se poser comme on  l'a déjà vécu. Et les éclats de colère, les revendications,  les déclarations de guerre aux uns ou aux autres se calmeront, souvent dans la consternation voire le désespoir, qui ne peuvent que se pointer en fin  de tableau. Rares, à mon avis, seront ceux qui attendront la dernière minute, le dernier commentaire entendu, pour se décider à s'exprimer par le bulletin ou par le silence. Le risque d'abstention, qui croît à chaque élection quelle qu'elle soit, sera probablement étonnant : la possibilité de se faire entendre n'existe plus pour tous dans les formes qu'ont  prises les élections actuelles. Si la voix des sans voix pouvait se faire entendre, fût-ce par un billet blanc qui compterait, le panorama électoral aurait tout de suite repris des couleurs et du punch.

DERNIERS JOURS

 

                    La frénésie à la télé atteint des sommets,  les commentaires les supputations les regrets les enthousiasmes (bien modérés) se mélangent en un tissu de bavassin dont rien ne ressort. Les mêmes choses éculées se répètent,  chez les commentateurs incapables de varier leurs pronostics depuis des semaines, comme chez les présentateurs à qui manquent le souffle et la fantaisie pour corser un peu pareil menu de plats réchauffés. Cette agitation verbale n'est-elle pas bien inutile, puisqu'au fond de soi chacun sait bien, et peut-être depuis longtemps, pour qui il va voter ou pourquoi il va s'abstenir? Il y a des chances pour que les problèmes finissent par se poser comme on  l'a déjà vécu. Et les éclats de colère, les revendications,  les déclarations de guerre aux uns ou aux autres se calmeront, souvent dans la consternation voire le désespoir, qui ne peuvent que se pointer en fin  de tableau. Rares, à mon avis, seront ceux qui attendront la dernière minute, le dernier commentaire entendu, pour se décider à s'exprimer par le bulletin ou par le silence. Le risque d'abstention, qui croît à chaque élection quelle qu'elle soit, sera probablement étonnant : la possibilité de se faire entendre n'existe plus pour tous dans les formes qu'ont  prises les élections actuelles. Si la voix des sans voix pouvait se faire entendre, fût-ce par un billet blanc qui compterait, le panorama électoral aurait tout de suite repris des couleurs et du punch.

Partager cet article
Repost0
4 avril 2022 1 04 /04 /avril /2022 11:15

LE MERCI DE LA REINE

 

                    Tous ces messages de fidélité et d'affection que j'ai reçus dernièrement m'ont été,  d'abord une joie pleine d'émotion, ensuite un en- couragement dont j'avais peu deviné la puissance. "Vous m'êtes essentielle ainsi qu'à tous vos belins et agneaux qui vous suivent et vous espèrent éternelle..."'  envoyé  du coeur depuis le Canada : c'est une cerise bienvenue sur un  gâteau déjà tout plein de témoignages plus bref et concentrés mais de même teneur chaleureuse.... Me voilà remise sur pieds,  réenfilée dans ma peau d'origine (la peau dont me revêt chaque incident d'inconscience ou d'aphasie est certes celle qui frappe le plus  -  c'est si voyant qu'on ne m'entende plus, pourrais-je dire ... - mais elle m'est étrangère et dès que je la quitte je l'oublie totalement). Il n'y a plus qu'à continuer ainsi, jusqu'au prochain incident (que les médecins prévoient imparable  sans pouvoir mettre une étiquette à mon  mal mystérieux) . Je reste dans mon statu quo, après beaucoup d'hésitations et de controverses souvent douloureuses. Ce que je connais comme quotidien plein de bonne humeur va bien durer quelque temps encore ... Retroussons nos manches,  ça facilite la défense.

Partager cet article
Repost0
3 avril 2022 7 03 /04 /avril /2022 18:21

UNE BELLE ARNAQUE

 

                    Je viens de me faire arnaquer, et de belle manière. Un ami à qui je raconte l'histoire toute fraîche n'a pas l'air étonné du tout, il me donne même le détail technique par lequel l'opération a été réalisée. Je ne sais si tout le monde est au courant : je raconte les faits dans l'espoir que seront évitées de nouvelles innocentes victimes. On m'appelle au téléphone : "SFR va procéder au contrôle de la qualité de votre ligne, faites le numéro que je vous dicte " (j'obéis, sans remarquer, tête de linotte, que le début par 00 indique l'international.)"Le contrôle va prendre quelques minutes". Six, huit, dix minutes : je raccroche. La voix me retrouve  sévère : "'Il ne faut pas couper, Madame, il faut garder ce numéro pendant tout le contrôle, vous avez  raccroché, il faut tout reprendre, je vous redonne un autre numéro et gardez-le". Le nouveau numéro commence aussi par 00 . Parfait, on remet ça .Le numéro ne se manifeste en vie que par une vague petite musique. Là encore la patience me fait défaut, je raccroche. La voix me fonce dessus : "Madame, pourquoi entravez-vous le contrôle de votre ligne? Je vous redonne un nouveau numéro, faites-le et gardez-le sans jamais raccrocher". Avec ce troisième numéro la durée s'éternise; je tente quelques interruptions vocales sans écho, puis je raccroche. Nouvelle furie : "Madame, vous n'êtes pas raisonnable. Pourquoi raccrochez-vous? on vous avait dit au contraire..."Je prends le temps de dire que je n'ambitionne pas de passer ma vie au téléphone pour rien, je coupe court aux éclats de voix de la dame. C'est après qu'on m'explique que sur mon compte (puisque c'est moi qui ai fait ces appels) les numéros lointains et inconnus ont' permis de longues conversations par le détournement de ma ligne. Il y a des artistes, des funambules, des acrobates partout : n'écoutez pas si on vous propose la vérification de la qualité de votre ligne.

Partager cet article
Repost0