Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 avril 2022 4 28 /04 /avril /2022 16:15

RATIONNEMENT

 

          La guerre est chez nous, malgré les apparences. On nous avait prévenus : la Russie étant le fournisseur N°1 du monde en blé, nous serions bientôt rationnés en céréales. Mais on ne nous avait pas dit qu'on manquerait d'huile, et c'est pourtant le cas : plus d'huile d'aucune sorte nulle part, tous les hypermarchés et leurs succursales se sont mis d'accord (pour les frites, on écoule la végétaline d'emploi bien oublié, ça décongestionne  les réserves anciennes). Et le beurre? Sans doute va-t-il aussi s'engager sur le chemin de la pénurie,  même si personne ne peut démontrer que notre beurre vient de l'Oural. Je comprendrais davantage le rationnement du caviar ou de la vodka : comme à beaucoup la privation pour moi  serait nulle; elle pourrait gêner certains, mais ces certains-là connaîtront parfaitement le recours au marché noir, voire aux huiles importantes (j'allais dire essentielles) de ces marchés pour de subtils arrangements financiers. On peut tabler tout de même sur le non rationnement du camembert et du roquefort, il y a peu de risques de ce côté. Les invendus en tout genre de nos si chères multinationales, surtout de l'agroalimentaire, vont pouvoir s'écouler sur le marché hexagonal - et la pénurie expliquera la montée en flèche des prix de toutes les denrées quelles qu'elles soient. Je suis sûre que même les cure-dents vont connaître une hausse injustifiée.

 

                   

Partager cet article
Repost0
27 avril 2022 3 27 /04 /avril /2022 12:41

REPRISE DU GÂCHIS

 

 

          La couverture de Télérama est éloquente. La maquette en ciment de la France est cassée en deux blocs, les deux bords de la cassure bien nets laissant apparaître sur le côté de la séparation une poussière de grains de ciment dont on se demande bien si on pourra jamais faire quelque chose avec ces débris. Et le slogan qui accompagne ce chef-d'oeuvre n'a rien de réconfortant : Tout reste à faire! Et c'est vrai : on a déjà vu en cinq ans ce qui pouvait être fait ou défait , et tous les problèmes se retrouvent dans leur même atmosphère d'aigreur sans le moindre apport  de la moindre fraîcheur, avec les deux moitiés bien décidées à camper l'une en face de l'autre et, même,  à montrer les dents. Personne n'est content, et l'absence de célébration le soir où les urnes ont parlé le montre bien. Ce serait portant le moment de s'activer, car ce troisième tour que constituent les législatives pourrait profondément modifier la physionomie nationale. A condition que les deux pieds ne restent pas dans le même sabot, enlisé dans ses vaines vociférations qui se voudraient tonitruantes et sont muettes faute d'un organe vocal attribué à un sabot.. Si les combinaisons,   normalement difficiles à réaliser, ne peuvent finalement pas se faire, ce sera de nouveau un douloureux gâchis.                  

Partager cet article
Repost0
25 avril 2022 1 25 /04 /avril /2022 20:38

PAUSE

 

          Il faudra quand même bien qu'elle comprenne, et peut-être même qu'elle se résigne : on ne veut pas d'elle par cheux nous. Trois fois qu'elle essaie, une fois pour tenter le coup, une fois qu'elle y croyait déjà (mais sa prestation finale avait consterné même ses proches, c'était sa faute) et la troisième ce devait être la bonne. Eh bien, non! Et selon moi il est réconfortant de constater qu'avec la place qu'elle occupe auprès des médias et avec la présence de ses porte-parole à chaque instant dans leurs speeches inspirés on a quand même montré qu'on ne veut pas d'elle (d'ailleurs elle le savait avant même la proclamation de 20 heures, c'était visible).Et c'est curieux de voir qu'avec ces échecs qui sont tout de même retentissants le pourcentage de ses fans ne cesse de grimper : 18%, 25%, et cette fois 42%, ce qui laisse rêveur... Y a-t-il donc (toujours cheux nous) tant de gens qui aspirent à une férule néofasciste? Le surgissement de l'individu Zemmour n'a  pas dû l'aider, en présentant le volet nouveau de ce néofascisme à deux faces. Et certes on aurait pu croire que ces deux aspects vont se défier à mort, et certes ils se sont fait du mal. Mais l'inquiétant est qu'un parti totalitaire puisse apparaître maintenant avec  des variantes, cela risque de favoriser la reconstruction et la croissance des deux tendances chacune de son côté, en gagnant de nouvelles émules . Ne dormez pas, les Compagnons du Guet !

 

Partager cet article
Repost0
19 avril 2022 2 19 /04 /avril /2022 18:44

STRATEGIES                

 

 

          Toujours cette angoisse devant l'échéance du 2ème tour. Pas de cas de conscience pour les barnacles collées même pendant les grandes marées sur les poteaux de culture du RN ou du Macronisme. Pas d'hésitation non plus pour les veaux qui suivent les ordres : votez Macron ou Votez RN (et il y en a, de ces veaux, pour lesquels la question  d'hésiter ne se posera même pas puisqu'on leur donne une consigne - et dans leurs rangs beaucoup d'entre eux qui font leur devoir pour sauver la nation, sans grand enthousiasme mais parce que c'est ce qu'il faut faire, leur a-t-on susurré). Mais les autres? Ceux qui ont réfléchi sans fléchir à d'autres solutions pour les problèmes politiques? Ceux de la troisième voie? Et bien sûr qu'elle existe cette troisième voie; un simple petit coup de pouce et elle passerait de l'utopie au concret,  mais cela lui est encore interdit pour cette fois-ci, il va encore falloir attendre une autre occasion. Mais dans l'immédiat, hein? Dans cette urgence qui se rapproche inexorablement? Est-il possible de se décider sans avoir par la suite de lourds, de pesants,  d'ineffaçables regrets, comme l'a appris l'expérience?

Partager cet article
Repost0
15 avril 2022 5 15 /04 /avril /2022 16:07

NI L' UN NI L 'AUTRE

 

                    Je suis, naturellement et de tout mon coeur, d'avis qu'il ne faut pas offrir une seule voix à Mme Le Pen. Pour autant - et personne ne nous guide pour trouver cette troisième voie - ceux qui refusent l'inévitabilité du binôme font ce qu'ils peuvent, mais bouder les urnes  ne résout rien. J'ai appris avec intérêt  ce que les médias se gardent bien de nous révéler : les étudiants des grandes écoles (peut-être  pas de toutes, mais de plusieurs) se sont mobilisés avec grève et pancartes pour bien persuader le bon peuple qu'il y a une troisième possibilité :" Ni Macron ni Le Pen"'. Il est trop tard, et il faudrait toute une organisation salvatrice pour régler ça au plan national, mais imaginez que tous les électeurs pour lesquels cette formule "Ni Macron ni Le Pen" paraît aussi normale que séduisante puissent compter que leur vote blanc ne soit pas tenu pour du beurre : le beau chiffre que ça donnerait! De quoi faire de l'abstention un phénomène qui vienne réduire la portée des suffrages exprimés : le résultat obtenu par l'un ou l'autre élu serait dûment rendu ridicule et inopérant par ces bulletins blancs regroupés en masse par millions pour dire "Non, non et encore non, ni l'un ni l'autre!"

Partager cet article
Repost0
14 avril 2022 4 14 /04 /avril /2022 18:10

BREF COUP D'OEIL

 

 

          Je viens de m'aviser que mon seul oeil valide, (piqûre intraglobe pour éviter l'oedème de la rétine) me permet de regarder la télévision voire de lire (même un polar en livre de poche en caractères tout petits), mais que sur mon ordi je ne peux taper que par coeur. Je tiens à vous informer, mes belins-belines : je vous retrouverai demain sans problème, car j'ai à vous dire. A demain!

 

                       

Partager cet article
Repost0
13 avril 2022 3 13 /04 /avril /2022 12:12

VOTE BLANC

 

                    Dans le programme du folklorique Jean Lassalle dont tout le monde se bat l'oeil il y a tout de même cette perle qu'est la réclamation de la valeur politique du bulletin blanc. Bien entendu, un  petit parti comme celui-ci s'en sort bien mieux si chaque voix blanche est considérée comme une expression d'opinion. Mais quelle importance la mesure n'aurait-elle pas si elle était, adoptée? Une abstention répandue comme un mal contemporain, celle qui s'imposera naturellement au deuxième tour, risque d'atteindre un pourcentage étonnant, désastreux pour la solidité du champion quel qu'il soit. Il est alors évident que tous ces bulletins blancs, si on leur donnait le droit de s'exprimer,  s'exprimeraient selon des chiffres qu'on  n 'a pas l'habitude de voir sélectionnés sur d'autres noms. Il serait temps d'ailleurs d'abandonner cette croyance au binôme inéluctable et indispensable qu'on nous présente comme seule option, comme si l'électorat français consistait uniquement en les deux moitiés d'une orange. Bouffre, il y a place pour d'autres fruits dans la corbeille.

Partager cet article
Repost0
12 avril 2022 2 12 /04 /avril /2022 12:04

VOTATION

                    Depuis cinq ans, on nous annonçait que la structure politique de la France était Macron versus Le Pen et qu'on allait nécessairement les retrouver dans l'affrontement final. Il y a avait parfaitement moyen d'imaginer d'autres configurations, en négligeant voire détruisant cette espèce de consensus selon lequel on  ne pouvait avoir que ce seul et unique combat de boxe. Troun de l'air, il y en a des autres visions du monde, je vous le dis! Certes les élans anciens étaient brisés, les enthousiasmes éteints , les rêves oubliés. Tout de même réduire les choses à cet inévitable binôme relevait d'une passivité intellectuelle à  combattre.  C'était salutaire de voir que sous la pression de l'urgence les morceaux dispersés pouvaient se recoller - trop tard, bien sûr, et pas complètement, mais il s'était passé quelque chose."On a perdu, c'est vrai, mais on a failli gagner", constate ma femme de ménage qui ne me cache rien, Certes, mais le binôme s'est reconstitué comme s'il n'y avait pas d'autre voie, et la question du vote prochain se pose de nouveau avec ses mêmes angoisses: "Pas une voix pour Mme Le Pen" : naturellement, mais alors?

Partager cet article
Repost0
9 avril 2022 6 09 /04 /avril /2022 11:29

UN VOTE JUSTIFIE

 

                        Ils ont tous dit, à un moment ou à un autre (et ce ILS contient aussi les ELLES : je crois qu'on vient d'inventer un machin hilarant pour dire à la fois ILS et ELLES, ça gagne du temps paraît-il, mais moi j'ai du temps à perdre, je ne recourrai jamais à cet emboîtage bisexué dont personne jamais au grand jamais n'a ressenti le besoin) - donc ils ont tous et toutes à un moment donné dit ou fait quelque chose que l'un ou l'autre des électeurs n'a pas aimé. Soit c'était un  coup de mensonge  inacceptable et voyant, amené dans le feu de la discussion et pour faire taire l'adversaire à tout prix. Soit c'était, tout aussi inattendu, un grand coup de sincérité qui, toujours dans la discussion, frappait l'auditeur - une position inadmissible à propos des Juifs, ou des musulmans,  ou de la police, ou de l'armée, n'importe quoi qui choque parmi tout un magma de propos  embrouillés qu'on se jette à la face. de manière mécanique. Ils ou elles ont bien pu,  par leurs menées sournoises mal connues, par leurs déviations  allant jusqu'à la trahison de leurs principes, faire bien pis : pourtant ce n'est que cette parole inoubliée qui va compter pour le grand choix qu'est le vote. Plusieurs de mes connaissances se sont récriées, sur un nom qu'on leur proposait, avec un ressetiment étonnant ("Ah! non , il - ou elle - a dit l'an  dernier une chose inacceptable que je ne lui pardonne pas"...). Chacun est libre, bien sûr, mais pour ma part j'examine davantage de paramètres avant d'enfiler ma tenu d'électeur.

Partager cet article
Repost0
7 avril 2022 4 07 /04 /avril /2022 19:44

LA GUERRE ET LA MORT

 

                    La Mission du Commandant Lex est un de ces mauvais Westerns que les chaînes en anglais ressortent des vieux tiroirs sous prétexte de donner des éléments pour bien comprendre l'évolution du genre. Mal narré, déséquilibré, sans jamais le moindre suspense et se terminant sur la conclusion attendue la plus cucul la praline que j'aie jamais vue (et pourtant j'en ai vu!).... On ne s'attache même pas au sort du héros (un pauvre Gary Cooper) qui,  dégradé et exclu de la cavalerie pour lâcheté devant l'ennemi, devient en secret contre-espion chez les Sudistes qui le prennent pour un  Yankee vendu donc bienvenu dans leurs rangs. Ce que je retiens de cette piètre histoire,  c'est tout de même la condamnation pour lâcheté d'un commandant estimé : il a,  rapporte son capitaine félon,  refusé d'attaquer une troupe de Sudistes et a donné l'ordre de se replier (car, dit-il pour sa défense non acceptée, il n'avait qu'une poignée d'hommes avec lui et devant un bataillon important ce n'aurait pu être qu'une boucherie, or lui décidait toujours en fonction de la survie de ses soldats).Ce thème,  mal traité sans le moindre approfondissement, pourrait nous faire réfléchir douloureusement aux tactiques de notre temps où l'horreur toute pure s'abat en hécatombes, civils et militaires mêlés, en une frénésie de violence et de haine où la vie humaine non seulement ne compte pas mais est même considérée comme une fiction à négliger.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens