Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 mai 2021 1 17 /05 /mai /2021 18:05

MOTIVATION

 

 

          Il y a les quelques millions qui se sont rassemblés sur le sol d'autrui en prétendant haut et fort qu'autrefois leurs tribus avaient circulé sur ces terres, d'où un  droit de transmission  par héritage absolument indéniable. Il y a aussi les quelques centaines de millions de la diaspora, qui préfèrent de beaucoup rester là où ils sont de par le monde mais qui se croient tenus à mettre leur grain de sel (et parfois la main à la poche) dès que l'actualité concerne la colonisation à outrance et les comportements criminels des congénères installés dans leur arrogance. Et puis il y a tous ceux qui n'avaient jamais jugé  nécessaire de se rattacher ni par le cousinage ni par la religion à des données ethniques qu'ils ignoraient la plupart du temps et qui, interpellés par la gravité de la situation en Palestine, ont décidé de protester contre une emprise totalitaire qui se fait en leur nom. Il y en a beaucoup à l'extérieur du pays, et de plus en plus - et de plus en plus aussi dans la population du pays même, qui se révolte de se voir par le simple fait d'habiter en ce pays considérée comme complice d'une autorité abusive qu'elle dénonce avec courage et en bravant le danger. Ce sont ceux-là que j'aime, moi, et de toutes mes forces. Ce sont ceux-là qui ont manifesté samedi, avec bien d'autres  mus par leur seul sens de l'humanité et de la justice, et mon coeur a manifesté à leurs côtés.

Partager cet article
Repost0
17 mai 2021 1 17 /05 /mai /2021 11:16

LES GRANDES MANIF

 

          C'était beau de voir samedi combien inopérante s'était révélée l'interdiction de manifester amplement pour la Palestine, et comment la France entière jetait à la face de nos dirigeants une condamnation formelle pour leur veulerie et leur indifférence, depuis tant d'années que la peur de Nethaniaou, telle celle qu'avaient les nations européennes devant le Führer (l'un voulant supprimer les Juifs, l'autre voulant supprimer les Palestiniens, chacun se glorifiant de son esprit d'invention pour raffiner sur les moyens de ce génocide), bloquait toute tentative d'intervention sur la voie de la  morale et de l'humanité. Une trouille bleue,  oui : on  l'avait eue devant Hitler, on la retrouvait devant Israël. Car Israël n'avait qu'à brandir la Shoah pour paralyser les protestations, chacun se sentant malgré soi  plus ou moins coupable de n'avoir rien fait pour l'empêcher il y a plus de quatre-vingts ans, et cette utilisation stratégique peut durer aussi longtemps que la Shoah voudra encore dire quelque chose (la Nagba qui démarrait la suppression des Palestiniens étant loin d'avoir le même retentissement faute d'avoir eu quelqu'un qui aurait su l'orchestrer aussi effica- cement). Quels résultats faut-il attendre de cette mobilisation pratiquement planétaire? Ne rêvons pas. Dans l'immédiat, une fois de plus et sur ce sujet gravissime, il y aura sans doute peu d'impact. Toutefois il est réconfortant de constater que la nation dénonce la pleutrerie de ses gouvernants souffrant d'antipalestinianisme primaire et n'hésite pas à les bafouer publiquement.

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
15 mai 2021 6 15 /05 /mai /2021 15:03

MANIF PRO PALESTINE

         

          Naturellement, une manifestation qui risquait de devenir monstre est interdite par notre gouvernement de sages en marche, comme le BDS  l'est par les mêmes fantoches sourds et aveugles (avec des neurones qui fonctionnent à l'avenant de ces données, d'où un fonctionnement débile,  mal au courant des principes de base, dans l'ignorance des données factuelles et avec la fatuité de se prendre pour les descendants du phénix : cela fait beaucoup pour constituer un fonctionnement acceptable). Ils s'y mettent tous, le préfet pour l'ordre, la mairesse pour protéger les vitrines, l'Intérieur par crainte, ose-t-il dire, de voir déferler l'antisémitisme. Ah! les braves gens précautionneux et gérant les troubles à la perfection! Hollande parlait ouvertement de son bon ami Nethaniaou, son cousin-frère : M. Macron , lui, n'a pas l'audace d'en proclamer autant parce qu'il sait au fond que ça passerait mal;  il pratique donc des silences opportuns, détourne le regard d'une actualité qui depuis des décennies hérisse les honnêtes gens, engage toute la nation à se laver les mains (il ne mentionne pas Pilate mais tout le monde comprend où il se choisit des modèles), bref il aime mieux faire semblant de s'occuper à de grandes choses plutôt que faire enfin entendre une voix forte qui, pour une fois mettant la gloire de notre côté, aurait sinon une chance de trouver un écho dans le concert des nations avachies et veules face aux crimes d'Israël, du moins de se faire remarquer. Même sans quitter la France pour l'étranger (auquel il réserve souvent les grandes proclamations concernant les Français qu'il n'ose pas faire depuis Paris) il pourrait intervenir, à savoir se dresser contre l'Intérieur en autorisant la grande marche pour la Palestine de ce 15 mai. Seulement voilà... Prendre une position solide, humaine, raisonnable, enfin sauvant l'honneur, c'est vraiment lui demander l'impossible.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
15 mai 2021 6 15 /05 /mai /2021 12:30

JE VAIS FINIR PAR CROIRE...

 

          Je vais finir par croire (et il m'en faut, voyez-vous, pour que je finisse par croire en la vérité de tout ce qu'on nous annonce d'officiel - question de disposition au scepticisme par nature et habitude définitivement enracinée par l'expérience depuis  trois ans) - oui, je vais finir par croire qu'il y a du vrai dans ce qu'on nous proclame à son de trompe  à propos de l'ampleur de la vaccination. Non seulement on est vacciné autour de moi, mais encore avant-hier, dans la boutique de ma pharmacienne, j'ai vu une alcôve intelligemment aménagée (ce qui ne signifie pas grand chose au plan statistique, car chaque commune, chaque quartier, chaque officine dès qu'il en a été question se sont bien efforcés d'organiser une cellule de vaccination destinée d'ailleurs pour  combien de temps à fonctionner sans vaccin et sans volontaires, parfois même sans vaccinants?) mais surtout la queue sage et en bon ordre d'une douzaine de personnes attendant leur tour en silence comme dans un couloir d'hôpital. Cela change tout de même des affirmations douteuses des premiers temps de l'opération "Mort au Virus", où l'on voulait à tout prix nous persuader que nous avions rattrapé (ou presque) les chiffres époustouflants des autres pays d'Europe ou du monde alors que le pays savait parfaitement que les livraisons de vaccin n'étaient pas faites et que tout restait de la théorie. Oui, je veux bien croire à présent que le quota dérisoirement affirmé haut et fort depuis cinq mois sera atteint au début de l'été, mais je ne crois pas que l'exode de dix ou douze millions de confinés évadés pour le week-end de l'Ascension dans les régions les moins atteintes aidera à la diminution   du nombre des contaminés à venir.

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
15 mai 2021 6 15 /05 /mai /2021 10:32

DILEMME

 

          Hamlet se posait des questions, plus exactement LA question (tobornotob) que la plupart des mortels, depuis ou même avant lui, ont bien dû se poser au moins une fois. Reférence universelle, exposé exemplaire - bref, le grand dilemme. On peut cependant, parmi d'autres, en sélectionner un qu'on formule en grelottant : faut-il ou ne faut-il pas remettre le chauffage en route pour la troisième fois depuis ce printemps de bric et de broc, autrement dit cet avril-mai qui alterne savamment et vicieusement le torride et la glace de manière que toutes les récoltes de fruits à prévoir en juin ou juillet (voire aussi en septembre, avec les vendanges) soient zigouillées dans l'oeuf, dès la floraison avec ou sans abeilles? Le dilemme domestique réduit de beaucoup cet aspect planétaire pomologique, mais tout de même. N'est-il pas ridicule de se reménager un peu de chaleur au moment de la douche et, le soir, de la séance cinématographique à la télé (surtout si , en additionnant les films, elle doit durer jusqu'au petit matin) ?Mais n'est-il pas tout aussi ridicule d'attraper un gros rhume qui risque de traîner jusqu'en début d'été? Les paris sont ouverts...

Partager cet article
Repost0
12 mai 2021 3 12 /05 /mai /2021 18:03

 _LE PETIT JESUS SUR LE MARCHE

 

 

          On m'a fait remarquer, à juste titre sans doute, que je vantais les qualités de ce petit Jésus dont je présentais les abatis sans du tout préciser où et comment on pouvait aller le voir et peut-être même le prendre en mains.  Sa crèche en effet n'est autre que les Presses du Miel de l'Aube, emprunt évident - aux yeux de tous les anciens familiers des années passées et bien passées  -  au récit de mon enfance et de mon adolescence pendant les cinq années de guerre et d'Occupation. Ces éditions récentes sont nées  en même temps (et pour cause) que Laure à l'OEuvre, et leur particularité  est d'orner leur couverture d'une superbe gouache de Michel Dufour, comme déjà pour d'autres éditions (ainsi cet   Hiver qui symbolise si bien l'arrivée au monde de Colombe dont je raconte l'histoire) - je dois dire que pour Laure la belle gouache bleue sert d'écrin aux visages d'une adolescente et d'une vieille dame. L'adresse des Presses du Miel de l'Aube est 9, Rue Paul Lippe 21000 DIJON.  Le prix de ce nouveau-né, Poèmes, 129 pages, est celui du Petit Théâtre de Lucette Desvignes,141 pages,  (paru en janvier),soit 17,50 € . Port gratuit pour 2 volumes, 5 € pour un seul. Je précise comme mon médecin traitant : "Le paiement par chèque est accepté" ( pour le cas présent, je me demande quelle autre solution on pourrait trouver).

Partager cet article
Repost0
12 mai 2021 3 12 /05 /mai /2021 16:04

RETOUR DE L 'EAU

 

          Rien de plus déplaisant que le retour de l'eau dans un robinet après que, en raison  de divers travaux soit chez vous soit dans votre quartier (et alors là, ça dure) on vous l'a fait fermer avec ou sans excuses ni précautions. Le flot revient par giclées précautionneuses, avec des borborygmes soudainement explosifs et des grandes éclaboussures qui jouent la douche pour se faire pardonner. Vous êtes content de retrouver votre droit au plus essentiel des gestes barrière, mais vous pouvez déplorer la manière cavalière dont la vitesse de croisière est atteinte de nouveau. Même topo - moins aquatique évidemment - lors de la reprise du flux d'un blog après une interruption toujours trop longue. Borborygmes aussi mis à part, il y a privation puis engorgement du matériau d'actualité (qui n'est d'ailleurs pas le seul mais est tout de même essentiel) et si on tient à rester en phase avec les grandes heures de ce qui se passe dans le monde ou dans votre petite ville, il vaut mieux coller à la date (voyez les variations à quelques jours près au chapitre des masques, ou des vaccinations,  ou des entrées ou sorties en confinement : vous pouvez publier en retard des consignes totalement obsolètes voire dangereusement contradictoires). J'ai un souci particulier : juste avant cet arrêt malencontreux des blogs, un ancien familier m'informait joyeusement de son plaisir de m'avoir redécouverte et promettait de me suivre. Il signait Daniel, je crois. Où et comment le héler? Allo Daniel, ne vous découragez pas si le robinet s'est tari un moment, l'eau va revenir, je vous le promets!

Partager cet article
Repost0
12 mai 2021 3 12 /05 /mai /2021 12:02

!

ENCORE LA RETINE!

 

          Je ne sais plus trop si je vous ai déjà parlé, mes belins-belines, de ce qui me pousse au coin de la rétine (quel coin d'ailleurs ça aussi je l'ignore, étant donné que sa forme est plutôt ronde si je ne confond pas trop).  C'est paraît-il beaucoup plus fréquent qu'on ne pense (d'apprendre d'ailleurs que je ne représentais pas un  cas exceptionnel, un sujet à communiqué scientifique dans la littérature de l'ophtalmothérapie, cela m'avait un peu froissée, je l'avoue), du genre repousse de dents de sagesse au fond de la mâchoire après l'âge de soixante-dix balais (ou comme la pluie de grenouilles de Blue Camelia, ça se produit de temps à autre, faut se trouver là pour voir). Préciser la chose, c'est impossible, d'ailleurs ça varie. Ce qu'on peut en dire c'est que c'est comme un bourgeon qui tend le nez, comme une pousse de jacinthe dès la fin  de février, bref un truc à nommer "the thing" comme dans ce film dingue de Howard Hawks où les explorateurs du pôle sont assaillis par quelque chose d'inqualifiable. Un bout de tige, chez moi - et l'urgent c'est d'empêcher que ça se développe trop, tant pis si on sait pas ce que ça serait une fois épanoui (dans Noires sont les galaxies, vous vous rappelez les soirées d'angoisse véritable quand à toute vitesse les graines avalées par les malheureux pékins se déployaient dans leur ventre en chênes aussi vénérables que celui sous lequel Saint-Louis s'asseyait pour rendre la justice?). D'où les injections dans le globe de l'oeil pour empêcher cette prolifération de style végétal : on les supporte mieux quand on pense à quoi elles permettent d'échapper.

Partager cet article
Repost0
11 mai 2021 2 11 /05 /mai /2021 17:34

 

 

RETARD DE COURSE

 

          Quand un coureur cycliste a pris du retard (il peut s'être emmêlé dans ses pédales, il peut être tombé, il peut avoir dû s'arrêter sur un talus en bord de route, il peut avoir été piqué par une guêpe), il ne peut pas moins faire que prendre conscience de cet écart qui s'allonge piteusement à partir du peloton. Et s'il tient vraiment à rejoindre les copains, il faut qu'il bande ses muscles et ses énergies, il faut qu'il redouble d'efforts au niveau des mollets, bref il doit se transformer en deux en un s'il veut réussir. Moi qui me soucie du sport comme d'une guigne, qui voit en lui à la fois la source  d'effervescences de foules nocives ou attentatoires et le déclin de la culture (connaissez-vous un sportif qui lise? dont les copains lisent? dont la famille lit?), voilà que je me sers de cette image du cycliste en retard pour m'expliquer. Oui, mes belins-belines, je suis en retard, bien trop en retard pour ma honte et je vais devoir accélérer ma vitesse de croisière trop marquée par la flânerie  (même pas touristique) de ces derniers temps. Quand il faut foncer, c'est tout simple : on fonce! Vous recevrez les marques de mon efficience comme vous le pourrez, ce sera dans l'ordre mais vous mettrez les dates.

 

Partager cet article
Repost0
11 mai 2021 2 11 /05 /mai /2021 16:18

 

 

LE CORPS DU DELIT

 

          Car j'ai bien envie de vous présenter dans sa nudité, tel le petit Jésus dans sa crèche, ce que je pourrais appeler le corps du délit (n'est-ce pas en effet ridicule au point d'être presque condamnable de publier de la poésie à quatre-vingt quinze ans sonnés?). Ce corps du délit est parfaitement membré, chaque membre ayant sa spécificité, les quatre membres se présentant chacun à son tour (j'insiste au passage sur la faute constante des médias avec "chacun" : ils nous diraient bien effrontément "chacun à leur tour" pour ne pas changer leur habitude vicieuse, or derrière chacun on ne peut avoir qu'un singulier, et c'est pourtant simple, bou diou). Quatre genres, quatre styles, quatre significations individuelles, quatre visions esthétiques... Avec l'antiquité grecque impérissable, Mycènes, Délos, Epidaure, Tyrinthe, Samothrace, telle qu'elle peut revivre en nous pour nous tonifier et nous faire tenir droits... Toutes les nuances de lyrisme ayant baigné l'âme et le coeur au long de la vie... Et sur la couverture, bien sûr, une superbe gouache de Michel Dufour, comme déjà sur la couverture du Petit Théâtre, cette fois-ci d'un bleu céruléen à faire rêver. De ces choses à voir et à lire, en somme...

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens