Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 décembre 2020 2 29 /12 /décembre /2020 19:27

ENVOI EN URGENCE

 

          Pour faire passer un texte sur un  autre ordi : mais oui, c'est facile. Ceux qui font ça tous les jours ne regardent même plus ce qu'ils font pour envoyer leur message. Avec  moi, c'est moins immédiat; il y a, sinon des mécanismes devant lesquels je suis bouchée, du moins des automatismes des doigts que des répétitions trop espacées n'ont pu me faire graver où il conviendrait. J'ai donc un texte à transmettre, et à transmettre en urgence, et je sais bien que pour ce faire il faut repérer un trombone sur lequel appuyer : donnez-moi ce trombone et je vous expédie mon texte en moins de deux! Sans le trombone, je cherche désespérément un quelconque "envoyer vers" ou quelque chose d'approchant qu'on peut déduire de certaines icônes inhabituelles  restées hermétiques (aussi hermétiques pour moi que les cryptogrammes pour aides ménagères analphabètes inscrits sur le flanc des aspirateurs ou les instructions à suivre pour faire tenir debout un kit made in China). Mes barres d'outils sont inopérantes et ne ciblent pas mon  effort (pensez un peu où je peux me les mettre, moi, les salutations japonaises qui se mettent sur les rangs avec insistance). Mon dépanneur est en vacances, l'ami qui pourrait en faire office est au loin, j'ai peur d'apparaître à mon cercle familial étroit comme pire que jamais... Je me demande si l'urgence ne va pas bientôt commander que je dicte mon message urgent par téléphone...

Partager cet article
Repost0
26 décembre 2020 6 26 /12 /décembre /2020 12:56

LENDEMAIN DE NOËL

 

                    J'attends de voir sur mes étranges lucarnes comment dans l'en- semble Noël s'est passé, confinement tranquille et respectueux des gestes barrières ou rébellion ouverte dans les quartiers où les associations clandestines ont décidé de ne pas se laisser contraindre. Chez moi on a respecté les consignes officielles,  pas de bisous,  port du masque, lavage des mains fréquents avec le petit flacon à spray qui trône en bonne place de manière incitative, mais chez moi nous ne sommes jamais que trois, donc pas de déchirante répartition à faire entre parents  invités et parents écartés des fêtes de famille. Et puis les trois sont gens raisonnables et convaincus du danger du virus, donc après les nécessaires et déjà très oubliées semaines de doute, l'incrédulité a fait place à la résignation  et à la docilité sur fond de solidarité puisqu'on nous en rebat les oreilles (et cette solidarité contre l'extension de la contamination, ce n'est pas celle qui exige le plus de chacun, me dit ma voisine qui est une sage, ça ne coûte rien, c'est à la portée de tous). Je me demande bien ce que pourra être la teneur des  commentaires échangés par les jacasseurs de LCI : peut-être, lassés de raisonner (j'écrirais volontiers résonner) en ne brassant que du vide, souhaitent-ils ardemment sans le montrer qu'il y ait pléthore d'attentats, d'attaques au couteau, de voitures incendiées pour alimenter leur fond de commerce. Mais nous sommes samedi! Les gilets jaunes vont-ils trouver le courage de se montrer?

Partager cet article
Repost0
24 décembre 2020 4 24 /12 /décembre /2020 18:24

TOUTE HONTE BUE...(pour le 25 décembre)       

 

           Mais oui, je sais bien! Vous ne m'apprenez rien... Délaisser sa fonction, son devoir, sa mission pendant toute une semaine, ça ne se fait pas. J'en suis la première intimement persuadée et j'avoue que je me sens couverte de honte. Pauvres belins-belines! Qu'avez-vous pensé de moi? Pas le pire, certainement, puisque je me suis hier manifestée triplement, dans l'espoir de boucher quelques trous (vous avouerai-je aussi - plus grave - que je ne m'étais même pas aperçue de la disparition de ladite semaine tant j'ai eu d'autres chats à fouetter? Je ne vous l'avais pas dit non plus : de temps en temps, s'il y a des chats à fouetter, je fouette, pour ne pas laisser perdre les traditions comme celle des crèches de Noël). Mais on a raison de dire que le temps perdu ne se rattrape jamais : ce n'est pas parce que, une fois votre angoisse disparue (car à ne point me lire pendant  huit jours vous avez pris de l'angoisse, j'en suis sûre - si par hasard mon silence inopiné vous a laissés indifférent, ne me le faites pas savoir, merci) - une fois votre angoisse disparue, donc, vous auriez constaté que je me suis démultipliée en raison de cette veille de Noël, que la suite paisiblement déroulée de blogs quotidiens aura été respectée comme il se devait : les caprices et irrégularités de tous ces derniers temps semblent traduire des sautes d'humeur déplaisantes, et heureusement que je n'ai pas entrepris de vous donner la primeur d'un roman : vous imaginez cette aventure? 250 pages au moins distribuées en petites portions maladroitement rabouties, ça devrait faire un drôle de spectacle. Heureusement que cette idée saugrenue n'est jamais venue à l'esprit de personne, il y a quand même encore sur terre un certain nombre de gens raisonnables.

Partager cet article
Repost0
24 décembre 2020 4 24 /12 /décembre /2020 16:26

LES BANDES REBELLES

 

          Il se trouve, mes agneaux, que je suis en veine de jacassette ce matin. Je me sens toute fière d'ajouter du surplus à la livraison quotidienne, même si le dispatching ne se fait pas de manière logique. Je voudrais vous faire part de mon étonnement à découvrir  tout récemment l'existence de ces groupes clandestins de festoiements, beuveries et drogues. Dans des locaux loués ad hoc, nombreux par leur dispersion dans la capitale, nombreux en soi puisqu'ils peuvent compter jusqu'à cent individus.... Lesquels font profession de narguer les consignes, d'en prendre le contrepied, de piétiner les gestes barrières dont,  il faut bien le dire, le rappel constant du haut des sphères d'en-haut esr rudement ridicule. Et puis, si leur cerveau embrumé n'a pas encore pris conscience de la réalité du danger, tant pis pour eux : "You have been warned", comme disent au Royaume-Uni les panneaux de signalisation avant une  pente dangereuse. Leur allure de contrebandiers noblement révoltés leur tient sans doute lieu d'affirmation héroïque de soi, mais en réalité ils contrarient les mesures déjà si aléatoires tant bien que mal mises sur pied pour parer au pire, donc - les dirigeants ne se font pas faute de l'exprimer avec solennité - ils brisent les efforts de la population et piétinent le sens de la solidarité dont on leur rebat les oreilles avec des trémolos dans la voix. Cela fait un nouveau gibier pour la maréchaussée, j'espère qu'on nous donnera vite quelques détails précis.

 

 

Partager cet article
Repost0
24 décembre 2020 4 24 /12 /décembre /2020 15:37

LES BANDES REBELLES

 

          Il se trouve, mes agneaux, que je suis en veine de jacassette ce matin. Je me sens toute fière d'ajouter du surplus à la livraison quotidienne, même si le dispatching ne se fait pas de manière logique. Je voudrais vous faire part de mon étonnement à découvrir  tout récemment l'existence de ces groupes clandestins de festoiements, beuveries et drogues. Dans des locaux loués ad hoc, nombreux par leur dispersion dans la capitale, nombreux en soi puisqu'ils peuvent compter jusqu'à cent individus.... Lesquels font profession de narguer les consignes, d'en prendre le contrepied, de piétiner les gestes barrières dont,  il faut bien le dire, le rappel constant du haut des sphères d'en-haut esr rudement ridicule. Et puis, si leur cerveau embrumé n'a pas encore pris conscience de la réalité du danger, tant pis pour eux : "You have been warned", comme disent au Royaume-Uni les panneaux de signalisation avant une  pente dangereuse. Leur allure de contrebandiers noblement révoltés leur tient sans doute lieu d'affirmation héroïque de soi, mais en réalité ils contrarient les mesures déjà si aléatoires tant bien que mal mises sur pied pour parer au pire, donc - les dirigeants ne se font pas faute de l'exprimer avec solennité - ils brisent les efforts de la population et piétinent le sens de la solidarité dont on leur rebat les oreilles avec des trémolos dans la voix. Cela fait un nouveau gibier pour la maréchaussée, j'espère qu'on nous donnera vite quelques détails précis.

 

 

Partager cet article
Repost0
24 décembre 2020 4 24 /12 /décembre /2020 11:00

LE CHOIX Ä FAIRE

 

          J'ai le choix entre une petite sieste et une partie de jacasserie avec vous. Que croyez-vous que je vais choisir, même si vous savez tous  que pour moi rien n'est meilleur que la petite sieste du début d'après-midi? Pourtant ce sera vous, mes belins-belines,  et sans avoir balancé le moins du monde. Certes ce n'est pas pour avoir votre avis : vous êtes volontiers muets comme des carpes, et si je connais vos réactions c'est après coup, sous la plume de quelques courageux fidèles qui commentent mes blogs et sont ainsi devenus chers à mon coeur. C'est plutôt pour vous donner mon avis, sur tout et sur rien comme à l'habitude, en me figurant que vous l'attendez avec ferveur et que vous vous sentez tout défrisés si par hasard je m'inscris au chômage. J'ai eu vent de rumeurs se disant objectives qui blâment cette manie de mettre tous les jours mon grain de sel sur l'actualité; comme si j'en  avais obtenu permission exceptionnelle de M. Macron soi-même, dans le but de doubler ses discours de ma propre voix (or ce serait fort imprudent de la part de M. Macron de me lancer dans pareille mission, car je ne chante pratiquement jamais dans le même ton que lui, je ne suis pas ses tempi, au contraire je tirerais volontiers dans l'autre direction,  comme on peut sans problème s'en rendre compte en suivant mes billets quotidiens pendant seulement quelques jours). Exception faite ces temps-ci : je ne tire pas sur une ambulance.

Partager cet article
Repost0
24 décembre 2020 4 24 /12 /décembre /2020 10:15

BILAN " IN THE MOOD"

 

          D'accord, d'accord : il ne s'agit plus d'une marche à cloche-pied, d'un franchissement de gué où seules manquent une ou deux pierres. C'est vrai, j'ai négligé mon blog toute cette semaine, fort occupée que j'ai été à divers travaux d'urgence. J'ai toujours l'espoir de pouvoir compenser, mais mais mais... En tout cas, ça ne s'est pas trouvé ces temps-ci et je suis très honteuse de mes insuffisances (j'en ai aussi en fer et en globules rouges, mais ces dernières sont plus faciles à traiter avec quelques comprimés et des compléments nutritionnels que mes dispositions congénitales à toujours repousser ce qui devrait être fait sur le champ). Cela dit, je trouve; d'après les éléments télévisuels dont on nous abreuve, que bien des gens sont partis pour des vacances auxquelles théoriquement personne n'avait droit, et je m'étonne qu'on leur ait permis de transporter ailleurs leurs potentialités de contamination, au risque de détruire l'effet (théorique lui aussi) des confinements et autres couvre-feu. Ces prétendues fêtes vont avoir un caractère bien spécial : dîner avec les poules, pas plus de six à table, pas d'embrassades ni d'épanchements débridés sous les chapeaux de gugusses et les langues de belle-mère. Les jeunes générations seront blousées, et qui peut leur garantir que l'an prochain tout sera normal de nouveau, une fois tout l'univers vacciné? Après tout, on  peut toujours espérer. C'est ce que je fais en ce 24 décembre en pensant très fort à vous, mes belins-belines, tous et toutes.

Partager cet article
Repost0
17 décembre 2020 4 17 /12 /décembre /2020 12:41

CONSIGNES POUR LA POPULATION

 

          Monsieur Macron vient de nous donner (et surtout de nous faire transmettre au goutte à goutte par ses fidèles sous-fifres) les consignes pour lesdites fêtes de fin d'année. A part ceux qui, contre vents et marées, ont décidé de changer de crèmerie pour quelques jours (gare les embouteillages dans les gares! je doute que chacun y puisse faire respecter ses 8 mètres carrés, mais ces embouteillages-ci, officiellement tolérés faute d'autre chose, ne sont pas comptabilisés dans les statistiques sanitaires : il vaut mieux, d'ailleurs), la majorité des familles va se retrouver entre soi. Attention! C'est là que devra porter l'attention majuscule : pas de bisous, pas de contacts, les mains lavées, les éternuements dans le coude, les masques tout le temps - c'est même le ministre de l'intérieur ou le premier ministre  (je ne sais plus lequel, ils parlent tous les deux tous les jours, on finit par confondre) - qui nous adjure de les garder jusqu'au coucher, sinon la troisième vague va nous tomber dessus dès le 26 décembre. C'est bien honnête de nous informer de la sorte : quand on découvre l'enjeu, on est davantage d'accord pour se passer des bisous, et c'est même ne pas trop payer pour faire barrière à ce troisième assaut. Et puis heureusement y a les vaccins, et ça c'est une autre histoire.

Partager cet article
Repost0
17 décembre 2020 4 17 /12 /décembre /2020 11:20

CORRUPTION ORBI ET URBI

 

          Quand on évoque les pays lointains (qu'on n'a aucune espèce d'intention de visiter, mais dont on nous parle souvent à la télé à cause de leur misère, de leurs richesses minières ou de leurs remous politiques), il est rare qu'on ne fasse du même coup allusion à leur corruption. Chaque rébellion,  chaque coup d'état se justifie par le ras-le-bol de la corruption qui règne au niveau des dirigeants et des nantis (pour ne rien dire des puissances étrangères maîtresses de la phynance qui en sous main ajoutent leur grain de sel ou tirent les ficelles, discrètement ou non). Jamais on ne cherche à analyser ce terme qui s'utilise comme un mot de passe, les sonorités comptant bien plus que le contenu. Pourtant il y aurait un bel échantillonnage à mettre en lumière si l'on s'en donnait la peine. Pots de vin, passe-droits, fausses facturations, emplois fictifs, cadeaux somptueux, détournements, comptes cachés, exploitations diverses, manipulations d'écritures, plongées à deux mains dans le trésor public...Tout ce qui peut se faire dans le genre  impardonnablement retors et outrageusement malhonnête a été fait, et les règlements de comptes au niveau du peuple sont sanglants sans jamais remettre les choses en place. Oh nous pourrions, nous, être promus experts pour tenter l'analyse de la notion, vu la pratique joliment diversifiée que nous en offrent les éléments les plus en vue de la France d'en haut.

Partager cet article
Repost0
15 décembre 2020 2 15 /12 /décembre /2020 15:08

SCANDALEUSES RUMEURS

 

          C'est fou ce que les rumeurs et fakenews peuvent faire naître de blâmes injustifiés et démolir de réputations qui devraient être inattaquables. Cette Lapalissade reflète la situation de notre pays en pleine crise, où la scission entre les privilégiés et les misérables (ah! ce cher Raffarin et sa France d'en bas! quel doigté dans la formulation!) se diversifie et s'aigrit. Il n'y a rien d'aussi dangereux que de prendre ces rumeurs pour la vérité : par exemple, l'un des restaurateurs descendus dans la rue pour crier la mise à mort de son commerce a, paraît-il, révélé que les bars et restau de l'Assemblée ne connaissent ni le chômage ni la fermeture. Est-il possible de croire pareille chose? dans un pays où règne la stricte égalité entre tous les citoyens? Comment peut-on imaginer que M.Macron, qui n'a que le terme d'égalité à la bouche, laisserait se produire une ignominie pareille? Moi je suis persuadée qu'on ne l'a pas mis au courant de tout ce qui se passe de mal chez nous, c'est dans son dos que ces honteux passe-droit se pratiquent. Devrait-on donc se croire arrivé au dernier niveau de l'infamie, pour l'instant d'après découvrir qu'il y a encore d'autres degrés pour nous consterner davantage? Oh non non non, je ne veux pas croire pareils racontars qui n'ont pour but que de jeter la pierre à l'honnêteté du gouvernement. Laissez dire : ce sont des malintentionnés qui font circuler ces rumeurs mauvaises, ce sont des malfaisants comme dirait André Pousse, laissez dire, laissez donc dire.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                             

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens