Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 octobre 2013 5 04 /10 /octobre /2013 08:24

         Est-il chose qui suscite davantage le plaisir du lire que le symbolisme d’une idée ? La voir prendre forme – mais toujours une forme évanescente, fluide, subtile – dans une concrétisation qui la rende plus préhensible devrait toujours être plaisir partagé, celui du lecteur, mais celui de l’écrivain d’abord et avant tout. Comme si la vêture adoptée pour l’idée permettait la rencontre en terrain neutre, en terrain commun, voire en quelque sorte sur une passerelle intermédiaire (pardon pour le pléonasme) entre deux niveaux d’interactivité temporairement connexes : l’image concrète frappe d’abord le lecteur qui, s’il est ému, remonte jusqu’à l’idée (en somme il fait le même parcours que l’écrivain vient de le faire dans le sens inverse, mais l’essentiel est qu’ils se rencontrent). Depuis le jour où j’ai lu ces quelques lignes sur un blog ami,  c’est-à-dire tout récemment, je suis emplie et illuminée par cette métaphore inspirée. Une vaste étendue de neige dans laquelle on se bleuit de froid tant il y en a, devant une façade à l’intérieur de laquelle la société célèbre à grand renfort de félicitations et de récompenses le simple d’esprit (ou le faussaire, qu’en sait-on ?) qui s’est arrangé pour attraper un flocon, de quoi crier au miracle, en le présentant sur sa paume. L’idée est claire, à admettre (et de longtemps déjà admise) comme vérité d’évidence chez les esprits sagaces. Le contraste doit avoir quelque chose de choquant, d’inacceptable – et je crois que tout un chacun peut le ressentir tel. Mais qui saura reprendre en soi, au creux de sa sensibilité en alerte, la note secrète de désespoir et de souffrance de ce témoin ignoré de la reconnaissance mondaine qui bleuit dans sa neige ?

Partager cet article
Repost0

commentaires

1
COUNTRY: 078 8629 0408
Répondre
0
00, My spouse and i pick up known as to make sure together with every person looks after when i hold the champion make sure! It really is a thrilling time!
Répondre
S
Quelle glace que ce possessif final "qui bleuit dans SA neige"!
Merci, à EC et à vous.
Et comment ne pas penser au Grain du chanvre?
« Car la lumière était de la partie, à présent. Au lieu d’un ciel plombé prêt à recommencer, comme on le voit si souvent pendre tout en menace par-dessus une grosse tombée de neige, il y avait à présent un bleu presque pur, sans nuage, qui faisait étinceler la campagne. » (GC, p. 135)
Répondre
B
Pas de réaction Lucette ? Tu ne m'as pas reconu ?
Répondre
B
Eric Chevillard declenche des avalanches sur des insectes sourds et myopes. Qui s'en soucie ? Mais si d'aventure il se sent seul, s'il veut rentrer dans la fourmilière et partager ses reflets bleus, il n'a qu'à tendre une main paresseuse et recueillir autant de flocons qu'il le voudra. Au lieu de quoi, monsieur jongle là-haut avec ses boules de neige miraculeuses.
Répondre