Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 août 2022 5 12 /08 /août /2022 10:10

PROCREATION

 

                    J'ai l'impression que le nombre de femmes enceintes n'a en rien  diminué devant les assauts des catastrophes récentes (Covid, tension internationale,  guerres ici ou là  - la plus proche, la plus menaçante pour nous, celle d'Ukraine). Ce n'est en rien ni mon problème ni même le plus petit début d'intérêt de ma part, je vous l'assure. Mais je n'arrive pas à comprendre que cette prolifération  se maintienne (et elle est volontaire, les moyens modernes de protection sont à la portée de tous). Il suffit de réfléchir un peu à ce que sera la vie sur notre planète dans une vingtaine d'années pour que les cheveux se dressent sur la tête. Toutes les observations ou les études de quelque bord qu'elles soient décrivent le globe comme surchauffé, nucléarisé, privé d'eau, privé d'air, privé de nourriture - et "Soleil vert" qui est un film déjà vieux pourtant, alertait le monde avec ses suggestions de cannibalisme déguisé sans qu'on puisse les trouver exagérées, l'évolution des choses ne pouvant arriver qu'à ces résultats terrifiants. Et vingt ans, qu'est-ce que c'est? Nous y sommes presque. Banquise fondue, contrées  basses englouties, terres devenues inutilisables pour les cultures, océans dépeuplés, incendies ravageant chaque forêt... Aucun détail auquel se raccrocher. Alors comment accepter de mettre au monde des enfants condamnés dès la naissance? Il faut croire que la sotte inconscience s'allie à la vanité stupide de la procréation : j'ai entendu une future mère s'enorgueillir d'en être, pauvre bécasse, à son quatrième...

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
je m'interroge comme vous...
Répondre