Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 octobre 2021 1 18 /10 /octobre /2021 13:56

PRECAUTION, PRECAUTION...

 

                    J'ai toujours trouvé que le fameux principe de précaution si souvent brandi par nos décideurs-empêcheurs de danser en rond était ridicule et grandement inopérant (je n'ai pas oublié les millions de vaches saines abattues pour leur éviter de devenir folles, ou les milliards de poules supprimées sauvagement  devant la menace de la peste aviaire). Je redoutais en même temps qu'il ne se répandît en dehors des arrêts et ordonnances issus des cerveaux officiels, mais j'aurais bien dû penser aussi que dans le domaine médical il trouverait facilement son application comme principe de base, une fois un filon solidement installé. Chez moi c'est fait! Il a fallu plus de six mois pour faire disparaître un oedème rétinien à l'oeil droit qui gênait ma vision. Hourrah! Victoire! Bravo! On a chanté la victoire sur tous les tons. Puis, sans doute pris de nostalgie en se disant qu'ils ne me verraient plus, les spécialistes ont entamé un programme de contrôles - juste pour voir si ce foutu oedème n'avait pas pris dans l'idée de refaire surface. Contrôles négatifs: tout va bien sur le front de l'oedème. C'est parfait mais...Et s'il s'avisait de revenir? Précaution, précaution : résultat, me voilà de nouveau engagée dans un programme parfaitement calculé en semaines d'intervalle et injections dans le globe oculaire. On n'a même plus rien à m'expliquer : j'en suis au stade de la routine, je prends ça comme si on m'offrait une boule de gomme, je n'ai rien qu'à la boucler, ce que je fais. Vaut mieux caresser le personnel médical dans le sens du poil.

Partager cet article
Repost0

commentaires