Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 novembre 2013 5 15 /11 /novembre /2013 10:19

            Que le gouvernement, aux prises avec des difficultés dont il n’avait pas mesuré le caractère  écrasant et dépourvu d’initiatives nouvelles (les seules qui auraient pu remettre de l’ordre dans la Maison France, au lieu de suivre, copier et amplifier les pires décisions déjà prises et reconnues catastrophiques – celles précisément qu’il fallait corriger) se débatte avec l’opposition – toutes les oppositions – et la rue, cela peut passer. On peut même dire que c’est de bonne guerre : quand on n’est qu’un apprenti sorcier on ne propose pas de faire des miracles. Il semble donc normal d’adopter, quand on est « à la télé », une sorte de ton condescendant pour décrire les faits et gestes du chef de l’état, sans les vibrations vocales réservées à celui qui  règne au sommet d’une pyramide dorénavant chancelante. Ce qui est inacceptable, ce sont les bassesses où se vautrent les braillards de l’ignominie en attaquant une femme noire (dont il y a peu on applaudissait les qualités, la droiture, l’énergie, la vision claire) pour le simple fait qu’elle appartient à un gouvernement qui n’a plus la cote. La manière dont elle a été attaquée, avec la honteuse utilisation des enfants tout réjouis de cette occasion de carnaval, est en dessous de tout, ignoble, criminelle. Quant à la pantomime à laquelle les chaînes de TV ont accordé un si aimable asile et, ensuite, une telle diffusion,  elle méritait l’emprisonnement immédiat, la radiation des listes électorales, la condamnation automatique à l’indignité nationale. Mais la télé donne à tout ce cirque une allure bon enfant dont la vilenie et le venin sont carrément gommés : se prend-elle au jeu comme par l’effet d’une mode temporaire dont elle ne veut pas voir le danger, ou – et c’est là une interrogation brûlante – est-elle coupablement partie prenante dans ces remous d’apocalypse ?

Partager cet article
Repost0

commentaires