Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 août 2014 6 09 /08 /août /2014 10:02

         J’ai, non pas une taille de guêpe ou de nymphe, mais la taille d’une mauviette quand je suis au milieu d’un groupe. Et s’il s’agit d’un groupe de manifestation, avec ou sans banderoles, qui doit défiler dans le calme avec son service d’ordre vigilant (et, même, des enfants tenus à la main pour à la fois prouver les intentions pacifiques et leur apprendre le comportement citoyen) – oui, défiler dans le calme : ce sont les casseurs prêts à toutes les dérives, les provocateurs infiltrés dans les rangs des manifestants, qui viennent  régulièrement gâcher la bonne tenue des cortèges et amener la police à s’en mêler , en général sans le moindre discernement – oui, donc, s’il s’agit de me situer au milieu d’un groupe de protestataires, ils sont tous plus grands que moi, je me sens étouffée, manquant d’espace vital et d’air, et de toute façon la moindre distance à couvrir d’un point de départ à la Préfecture dépasse mes possibilités ambulatoires. Ce qui explique que je ne défilerai pas cet après-midi, que je ne serai pas devant la Préf’ avec mes camarades. Vous ne m’y verrez pas, mais mon cœur y est, oui, au premier rang. Et même montrant les dents s’il y a lieu…

Partager cet article
Repost0

commentaires